Sondage CSA : le programme économique de Marine Le Pen ne convainc pas du tout les Français

Le programme économique de Marine Le Pen ne fait pas carton plein chez les Français. Ils sont 18% seulement à le trouver "crédible", selon un sondage CSA pour l'émission "Capital" sur M6 diffusé samedi. Ce projet convainc 70% des sympathisants FN.

Marine Le Pen présente le chiffrage de son programme
Marine Le Pen présente le chiffrage de son programme (JOEL SAGET / AFP)

Le programme économique de Marine Le Pen ne fait pas carton plein chez les Français. Ils sont 18% seulement à le trouver "crédible", selon un sondage CSA pour l'émission "Capital" sur M6 diffusé samedi. Ce projet convainc 70% des sympathisants FN.

Il y a moins d'un Français sur cinq à être séduit par le programme économique de Marine Le Pen. Elle a tout fait, pourtant, pour lui donner un caractère de sérieux.

Selon un sondage CSA pour l'émission économique "Capital" et M6 rendu public samedi 4 février, les propositions économiques de la candidate du Front national sont jugées "crédible" par 18% des Français.

A contrario, près de sept personnes sur dix (69%) estiment que ce programme n'est pas crédible. A 13%, les Français ne se prononcent pas sur le projet économique de l'extrême droite qui prévoit, notamment, la sortie de la France de l'euro.

Les convaincus sont les sympathisants du FN à 70%

Le pourcentage de sondés convaincus par le programme économique du Front national correspond, peu ou prou, à celui des intentions de vote en faveur de Mme Le Pen enregistrées par les instituts de sondage pour le premier tour de l'élection présidentielle.

Parmi les sympathisants du FN, 70% le trouvent crédible, et 18% le jugent "pas crédible". En revanche, 15% des sympathisants UMP et 9% des sympathisants de gauche le trouvent crédible, contre 72% des sympathisants UMP et 83% des sympathisants de gauche qui ne le trouvent pas crédible.

Dans le détail, ce programme apparaît crédible aux yeux de 70% des sympathisants du Front national. Mais par seulement 15% des sympathisants UMP et 9% des sympathisants de gauche.

Sondage réalisé par téléphone les 31 janvier et 1er février 2012 auprès d'un échantillon représentatif de 1.008 personnes âgées de 18 et plus.