Fonctionnaires : la promesse des 50 000 suppressions de postes ne sera pas tenue

Alors que le gouvernement visait 50 000 fonctionnaires en moins à l'issue du quinquennat, seulement 15 000 postes seraient supprimés.

France 2

Le candidat Macron annonçait la suppression de 50 000 postes de fonctionnaires à l'issue de son quinquennat. Mais aujourd'hui, La République en marche l'admet, cette promesse ne sera pas tenue, car l'objectif serait devenu irréalisable pour le gouvernement. Sur les 50 000 postes envisagés, seulement 6 000 ont été supprimés jusqu'à maintenant. À ce rythme, l'exécutif tablerait sur 15 000 suppressions d'ici la fin du quinquennat

"Les effectifs, ça passe aux oubliettes"

"Les effectifs, ça passe aux oubliettes (...) ce n'est pas contre les fonctionnaires, mais c'est pour que l'État dépense moins d'argent", estime le député LR de l'Oise Éric Woerth. Du côté des syndicats, supprimer moins de postes que prévu n'est pas suffisant. Pour le gouvernement, cette marche arrière signifie faire une croix sur plus de 1 milliard d'euros d'économie par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon l\'Insee, la croissance française était de 1,6% en 2018.
Selon l'Insee, la croissance française était de 1,6% en 2018. (MANUEL COHEN / AFP)