Étudiants : une rentrée scolaire toujours plus chère

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Étudiants : Une rentrée scolaire toujours plus chère
France 3
Article rédigé par
M. Damoy, L. Kebdani, A. Peyrout, J. Vitaline, N. Coadou, X. Roman, H. Smague, M-A. Belderrain, T. Gardet, A. Canestraro - France 3
France Télévisions

Entre les frais de scolarité et les dépenses du quotidien, la rentrée s'annonce onéreuse pour les étudiants. 

Pour payer ses frais d'inscription à la faculté de droit, son loyer de 546 euros par mois, et subvenir à ses besoins quotidiens, Thomas Koclega, malgré l'aide de ses parents, a dû trouver un emploi. "Ça va encore être compliqué. Heureusement, j'ai trouvé un CDI en 24 heures par semaine. En même temps que les études, c'est très fatigant", témoigne l'étudiant. 

Près d'un étudiant sur deux doit travailler pour payer ses études

Une situation financière encore plus délicate cette année pour les étudiants car les coûts de la rentrée augmentent. Selon l'INSEE, +1,32 % dès le mois de septembre. Les jeunes devraient ainsi débourser près de 2 400 euros à la rentrée. Une hausse qui se constate dès l'achat des fournitures. La note est aussi de plus en plus salée pour les frais de la vie courante, à commencer par les forfaits téléphoniques et internet, l'alimentation et les loyers. 

Pour la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE), il faut élargir d'urgence les aides pour les jeunes : "la solution serait d'étendre le nombre de personnes qui puissent bénéficier des bourses sur critères sociaux, car beaucoup de personnes ne sont pas comprises dans ce système-là", indique Paul Mayaux, président de l'association. En France, près de 50 % des étudiants doivent travailler pour financer leurs études. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.