Économie : Agnès Buzyn défend son projet de loi de finances de la sécurité sociale

Dans l'objectif de réduire le déficit de la sécurité sociale, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, défend ce mardi 24 octobre devant l'Assemblée nationale, son projet de loi de finances.

FRANCE 2

De nouvelles économies pour réduire le déficit de la sécu. Selon Agnès Buzyn, 30% des dépenses de santé ne sont "pas pertinentes". Elle souhaite favoriser la chirurgie ambulatoire, augmenter le forfait hospitalier de 2 euros et fermer des lits qui, parfois, selon la ministre de la Santé, ne servent à rien. En mutualisant certaines dépenses, comme l'achat des médicaments, les hôpitaux pourraient épargner un milliard d'euros.

Financer des promesses de campagne d'Emmanuel Macron

Autre piste pour le gouvernement : la lutte contre la fraude. Dans le viseur, la hausse des arrêts de travail pour maladie. Le but : réaliser 3 milliards d'euros d'économies dès l'an prochain et viser le retour à l'équilibre de la sécurité sociale en 2020. Il faut aussi financer des promesses de campagne d'Emmanuel Macron, comme le remboursement à 100% en 2022 des lunettes, prothèses dentaires et auditives.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, au palais de l\'Elysée à Paris, le 17 octobre 2017.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, au palais de l'Elysée à Paris, le 17 octobre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)