Scandale de Volkswagen : le PDG, Martin Winterkorn, s'excuse

Le grand patron de Volkswagen a reconnu la faute du groupe. Le scandale a pris de nouvelles proportions mardi soir.

FRANCE 2
Le mensonge est devenu planétaire. Onze millions de voitures produites par Volkswagen sont équipées du logiciel pour frauder les contrôles antipollution. Ce mardi 22 septembre dans l'après-midi, le grand patron du groupe allemand, Martin Winterkorn, a reconnu l'ampleur du scandale face à la caméra. Quelques heures plus tôt, à New York, le responsable Volkswagen des Etats-Unis s'est également excusé.

Moins 35% à la Bourse

Née aux Etats-Unis, la fraude éclabousse désormais le monde entier. Les Etats-Unis, l'Allemagne, l'Italie, la Corée du Sud... Plusieurs pays ont lancé des enquêtes. Idem en France, à la demande de Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie. Les voitures concernées sont toutes des diesels de plusieurs marques du groupe : Audi, Seat, Skoda, Porsche et donc Volkswagen, produites entre 2009 et 2015. En deux jours, le titre Volkswagen a perdu 35% à la Bourse. Le groupe a déjà mis de côté 6,5 milliards d'euros en prévision des amendes qu'il pourrait payer.
Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn, à Berlin (Allemagne), le 28 avril 2015.
Le PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn, à Berlin (Allemagne), le 28 avril 2015. (STEFANIE LOOS / REUTERS )