Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Stationnement payant : la mairie de Paris exige 50 000 contrôles par jour

Pourquoi cette course au chiffre de la part des sociétés privées qui gèrent le stationnement payant parisien ? Que pense la mairie de Paris de la pression que disent subir les salariés de Streeteo ? Sur ce sujet brûlant, "Envoyé spécial" a rendez-vous avec l'adjoint chargé des transports et du stationnement, Christophe Najdovski. 

Voir la vidéo
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Y a-t-il trop de contrôles de stationnement ? Les sociétés privées qui les gèrent désormais pour les grandes villes sont soupçonnées de faire du chiffre à tout prix. Subissent-elles une pression de la part de leur donneur d'ordre, en l'occurrence la mairie de Paris ? Aux termes du contrat passé entre la ville et les sociétés Streeteo et Moovia, que s'est procuré "Envoyé spécial", si les prestataires n'atteignent pas leurs objectifs (51 564 véhicules contrôlés par jour pour Streeteo), ils doivent payer des pénalités : 10 000 euros par jour où l'objectif n'est pas atteint. Que pense la mairie de Paris des pratiques dénoncées par les salariés de Streeteo ?

Un dossier qui exaspère les élus de l'Hôtel de ville

"Envoyé spécial" a rendez-vous avec l'adjoint à la maire Anne Hidalgo, chargé des questions liées aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l'espace public, Christophe Najdovski. Il commence par se dire très satisfait de cette privatisation. Le journaliste lui montre des extraits de ses interviews d'anciens agents de Streeteo, qui dénoncent des objectifs jugés intenables (600 contrôles par jour, selon eux). Embarrassé, l'élu cherche ses mots.

Ces salariés recevaient régulièrement des textos de leur chef, faisant pression pour qu'ils augmentent leur rendement. Le maire-adjoint prévoit-il de revoir à la baisse les objectifs ? Silence tendu, puis : "Ce sont des choses que j'ignore. Comment voulez-vous que je réagisse par rapport à ça ?" La mairie des Paris est-elle au courant des conditions de travail en interne chez Streeteo ? "Evidemment que je ne suis pas au courant le tout ! Enfin merde, quoi, faites chier…" explose Christophe Najdovski avant de balancer la page de textos sur la table.

Extrait de "Mal garé ? Mal barré !", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 11 octobre 2018.

ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. Stationnement payant : la mairie de Paris exige 50 000 contrôles par jour
ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. Stationnement payant : la mairie de Paris exige 50 000 contrôles par jour (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)