Cet article date de plus de deux ans.

Trente-six ans après un accident de la route, il va toucher cinq millions d'euros d'indemnités

Michel Monsacré a obtenu gain de cause lundi auprès de la cour d'appel de Paris. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une salle du tribunal de Paris, le 14 janvier 2018. (MAXPPP)

"Je me bats depuis trente-six ans. Trente-six ans, vous vous rendez compte." Michel Monsacré va toucher 5 millions d'euros d'indemnités pour un accident de la circulation dont il a été victime en 1982, raconte Le Parisien. C'est ce qu'a décidé la cour d'appel de Paris, lundi 13 mai. "Il y a 3,5 millions d’euros pour le préjudice subi par mon entreprise, un million pour moi", détaille cet homme de 72 ans. "Avec les intérêts sur dix ans, cela fait un total d’un peu plus de 5 millions d’euros", ajoute son avocat Méhana Mouhou.

L'histoire de Michel Monsacré commence le 17 octobre 1982. Ce patron d'une société importatrice de matériel de pêche est victime à Paris d'un accident de la route. Un homme, roulant trop vite, le percute, le laissant grièvement blessé. De cet accident, il va garder des séquelles physiques, neurologiques et psychiatriques l'empêchant de diriger sa société. S'il engage une procédure civile en 1983, il va devoir attendre 2005 pour qu'un neuropsychiatre "soutienne que l'imputabilité des séquelles aux lésions initiales est très vraisemblable", raconte-t-il. 

En mars 2017, la justice condamne l'assureur du conducteur responsable de l'accident à lui verser 396 000 euros. Insuffisant pour Michel Monsacré, qui fait appel et obtient donc gain de cause. "Cette décision va me faire du bien moralement, c'est sûr", conclut-il. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Automobile

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.