Cet article date de plus de trois ans.

Stations-services à l'abandon : des friches à dépolluer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Stations-services à l'abandon : des friches à dépolluer
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dans toute la France, les stations-service à l'abandon sont un véritable problème pour les autorités locales.

Laissées à l'abandon au bord des routes, on ne remarque même plus les silhouettes délabrées des anciennes stations-service. Certaines sont encore dans leur jus, avec leur prix affiché en francs. En 1975, la France comptait 47 500 stations-services, contre 11 000 en 2017. Celles qui ont clos leur activité n'ont pas pour autant quitté le paysage. Sur la nationale 20 ou la nationale 7, dans tout le pays, les cas sont innombrables. Pour les autorités, il s'agit là d'un véritable casse-tête. Le maire de Jaux (Oise) aimerait se débarrasser de la sienne, spectacle de désolation depuis huit ans.

La dépollution coûte cher

Les anciennes cuves et leurs résidus pétroliers nécessitent une dépollution couteuse, en général autour de 150 000 euros à la charge du propriétaire. Ici, une société aujourd'hui en redressement. L'élu sollicite même Nicolas Hulot, en vain. En région parisienne, les stations fantômes sont également un problème, des terrains potentiels devenus des friches. Certains ont déjà saisi le potentiel commercial de ces installations : en Picardie, Total loue l'une de ses anciennes stations à un restaurateur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.