Cet article date de plus de neuf ans.

Les députés augmentent le malus pour les véhicules polluants

Les voitures les plus polluantes se verront infliger un malus de 8 000 euros à l'achat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Embouteillages sur l'A6, le 6 juillet 2013, à l'entrée de Lyon (Rhône). (JOEL PHILIPPON / MAXPPP)

Polluer va coûter de plus en plus cher. Dans le cadre des discussions sur le budget 2014, les députés ont durci, dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 octobre, le malus automobile

Cette surtaxe ciblant l'achat de voitures polluantes passera de 100 à 250 euros pour les modèles émettant 136 à 140g de CO2 au km, de 300 à 500 euros entre 141 et 145g/km et de 6 000 à 8 000 euros pour les voitures les plus polluantes (plus de 201g de CO2/km). En outre, elle frappera désormais les véhicules rejetant entre 131 et 136g de CO2, jusqu'alors épargnés.

Le bonus en forte baisse pour les véhicules traditionnels 

Objectif : équilibrer le dispositif bonus-malus, fortement déficitaire, avec 1,45 milliard d'euros de pertes accumulées depuis 2008. L'augmentation du malus va d'ailleurs s'accompagner d'une forte réduction du bonus à partir du 1er novembre.

Pour les véhicules traditionnels, seuls ceux émettant entre 60 et 90 grammes de CO2 par kilomètre conserveront une prime, rabotée à 150 euros, contre 550 euros jusqu'ici. Des voitures comme la Twingo diesel (Renault) et la Peugeot 208 appartiennent à cette catégorie. Les véhicules qui émettent entre 90 et 105 grammes de CO2, qui bénéficiaient d'un bonus de 200 euros en 2013, en seront privés.

Les véhicules électriques verront leur bonus revenir de 7 000 à 6 300 euros, les hybrides passeront de 4 000 à 3 300 euros, et les hybrides rechargeables à 4 000 (contre 4 500 ou 5 000 euros auparavant suivant les cas).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Automobile

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.