Prix des carburants : la remise de 18 centimes, devenue invisible au fil des mois, pourrait être prolongée

Publié
Prix des carburants : la remise de 18 centimes, devenue invisible au fil des mois, pourrait être prolongée
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Justet, N. Bidard, K. Toufik, M. Niewenglowski, V. Travert, J-C. Lambard - France 2
France Télévisions

La remise de 18 centimes par litre de carburant pourrait être maintenue jusqu'à la fin de l'année. Mise en place en avril, elle aurait dû prendre fin le 31 juillet, puis le 31 août. 

Une remise de 18 centimes devenue invisible. Depuis quelques semaines, elle semble comme effacée. Les prix à la pompe flambent à nouveau. Dans une station-service, le gazole a ainsi atteint les 2,12 euros le litre, tandis que le sans-plomb est affiché à 2,08 euros le litre. Pour les automobilistes, la ristourne appartient au passé. "Il y a 30 euros d'augmentation sur ce que je faisais il y a quelques mois, je ne vois pas de différence", déplore une automobiliste.

La ristourne s'est peu à peu effacée

Ces derniers mois, les 18 centimes de remise ont bien fait baisser les prix des carburants. Au mois de mars, avant la remise, le gazole coûtait 2,11 euros le litre en moyenne. Avec son application, son prix a baissé jusqu'à 1,81 euro le litre. Mais depuis début juin, la courbe s'est inversée. Les prix repartent donc à la hausse, et dépassent même finalement le prix initial, pour s'établir à 2,13 euros. La ristourne est donc effacée. Alors, que peut faire le gouvernement ? Il est par exemple possible de cibler davantage les gros rouleurs. Si la mesure est en réflexion à Bercy, elle semble tout de même prendre du retard. Le gouvernement souhaite aussi prolonger la ristourne à la pompe jusqu'à la fin de l'année, à condition que les députés votent le projet de loi "pouvoir d'achat". Mercredi 29 juin, Total a annoncé 12 centimes de remise durant tout l'été dans ses stations sur les autoroutes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.