Hausse du prix des carburants : ils utilisent leur voiture tous les jours

Dans certaines communes rurales, il est extrêmement compliqué de se passer de sa voiture. Reportage à Saint-Sardos, dans le Tarn-et-Garonne.

FRANCE 2

Il n’est pas toujours simple de se passer de sa voiture. Entre Toulouse (Haute-Garonne) et Montauban (Tarn-et-Garonne), un village tranquille, éloigné de tout : Saint-Sardos (Tarn-et-Garonne). Dans la commune, la voiture est purement et simplement indispensable. À l’entrée du village, le panneau indiquant le prix des carburants est le sujet qui fâche. À Saint-Sardos, on compte un peu plus de 1 000 habitants et à peu près autant de voitures.

Une solution au bout de la rue ?

Pour un magasinier de la grande-distribution habitant dans la commune, il est nécessaire d’effectuer 60 kilomètres par jour afin de se rendre au travail. Dans cette ville, il n’y a que très peu de transports en commun. Le premier centre commercial est situé à 12 kilomètres. Ici, on prend la voiture même pour se rendre à l’épicerie. Pourtant à Saint-Sardos, la solution est peut-être au bout de la rue, dans un garage automobile qui vend des boîtiers à éthanol.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pompe à essence à Bailleul, dans le Nord, le 9 octobre 2018 (photo d\'illustration).
Une pompe à essence à Bailleul, dans le Nord, le 9 octobre 2018 (photo d'illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)