Grève des conducteurs de camions citernes : vers une pénurie d'essence

Les conducteurs de camions citernes qui transportent notamment le carburant sont en grève ce lundi 29 mai. Ils réclament de meilleures conditions de travail. Ils organisent des opérations filtrage sur l’ensemble des dépôts, brandissant ainsi la menace d’une pénurie prochaine de carburant.

FRANCE 3

Plus une goutte d’essence. Et déjà quelques stations fermées en région parisienne. L’inquiétude commence à gagner les automobilistes. Ils sont de plus en plus nombreux à être à court de carburant. 80% des stations pourraient manquer de carburant en Ile-de-France d’ici quelques jours. La raison ? Une grève des conducteurs de matières dangereuses à l’appel de la CGT. Pour de nombreux chauffeurs, la dangerosité de leur métier n’est pas assez prise en compte. Les chauffeurs en colère bloquent une dizaine de dépôts de carburant, principalement en région parisienne.

Circonscrit à l’Ile-de-France

Faut-il craindre une pénurie dans toute la France ? L’Union des industries pétrolières minimise l’impact du mouvement, comme l’indique ce responsable : "Cela concerne six dépôts sur neuf dépôts de la région parisienne. En France, il y a 200 dépôts, donc c’est vraiment quelque chose qui est circonscrit à la région parisienne. Et on met tout en œuvre pour que la situation soit normale". Pourtant, les chauffeurs préviennent : ils sont prêts à prolonger les blocages pour obtenir gain de cause.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un camion-citerne ravitaillant une station près de Lyon, en mai 2016. 
Un camion-citerne ravitaillant une station près de Lyon, en mai 2016.  (MAXPPP)