Pollution : près de 30 millions de voitures diesel ne respectent pas les normes en Europe

L'ONG Transport & Environment publie lundi 19 septembre une étude portant sur les moteurs diesel en Europe. Près de 30 millions émettraient plus de gaz polluants que la limite autorisée. Renault est pointé du doigt.

Le périphérique parisien au ralenti, le 2 novembre 2015.
Le périphérique parisien au ralenti, le 2 novembre 2015. (CITIZENSIDE / CAROLINE PAUX / AFP)

Le scandale a éclaté il y a toute juste un an : Volkswagen était accusé de fraude aux émissions polluantes sur ses voitures diesel. C'est la date de ce premier anniversaire qu'une ONG a choisie pour publier une étude sur les moteurs diesel en Europe. Transport & Environment révèle ainsi lundi 19 septembre que près de 30 millions de véhicules diesel dépassent aujourd'hui les normes de pollution autorisées par l'Union européenne.

La France est la plus concernée par ces diesels "hors normes" avec 5,5 millions de véhicules en circulation. Elle se situe juste devant l'Allemagne (5,3 millions de véhicules), le Royaume-Uni (4,3 millions) et l'Italie (3,1 millions). Les dépassements concernent en particulier les oxydes d’azote, des polluants qui aggravent les maladies respiratoires.

Renault-Dacia pointé du doigt

L’ONG a comparé les tests de 230 modèles de voitures d’une vingtaine de marques. Son étude se base sur les résultats de la commission technique indépendante mise en place par Ségolène Royal après le scandale Volkswagen, ainsi que sur des enquêtes similaires menées en Angleterre, en Allemagne et en Italie. 

Renault-Dacia se retrouve en tête des moteurs diesel les plus "sales" pour la norme Euro 5, avec des émissions sur route huit fois plus importantes que la limite autorisée. Concernant Euro 6, la norme la plus récente et la plus propre, les modèles au losange s'avèrent quatorze fois plus polluants que la limite autorisée, arrivant cette fois derrière Alfa Roméo et Suzuki.