"Gilets jaunes" : nouvelle mobilisation à La Réunion

Compte tenu des violences constatées ces derniers jours à La Réunion, le couvre-feu a été reconduit jusqu'au matin du dimanche 25 novembre. Une réunion a eu lieu samedi 24 novembre à la préfecture. Les "gilets jaunes" saluent un dialogue constructif, mais des tensions subsistent.

France 3

C'est une rencontre que les "gilets jaunes" attendaient depuis longtemps. Le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, est descendu samedi 24 novembre au matin au milieu des manifestants pour entendre leur colère. Le dialogue est souvent constructif, mais les "gilets jaunes" attendent surtout du concret pour sortir de la crise. Le préfet s'enferme ensuite avec une délégation de "gilets jaunes", qui ressort plutôt satisfaite quelques minutes plus tard.

Les "gilets jaunes" ne veulent pas en rester là

À une vingtaine de kilomètres de là, le port est toujours entièrement bloqué. Porte-conteneurs et grues sont à l'arrêt et la mobilisation se poursuit dans une ambiance festive. Cette première rencontre avec le préfet de La Réunion a été jugée constructive par une partie des "gilets jaunes", mais pour une grande majorité des manifestants, il faut poursuivre le mouvement, continuer ce bras de fer, pour obtenir enfin des résultats concrets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" à Sainte-Marie sur l\'île de la Réunion, le 22 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" à Sainte-Marie sur l'île de la Réunion, le 22 novembre 2018. (RICHARD BOUHET / AFP)