Extension de la vignette Crit'Air 1 au diesel : Brune Poirson veut éviter d'envoyer "un signal contradictoire" aux Français

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique était l'invitée du 8h30 Fauvelle/Dély lundi. Elle est revenue sur la demande des constructeurs automobiles d'attribuer la vignette Crit'air 1 aux véhicules diesel les plus récents.   

franceinfo

"Pour le moment, les vignettes telles qu'elles sont, sont satisfaisantes", a estimé lundi 11 mars sur franceinfo la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique Brune Poirson, interrogée sur l'idée de rendre les véhicules diesel les plus récents éligibles à la vignette Crit'Air 1, normalement réservée aux voitures les moins polluantes.

"Le but, c'est que ce soit aussi très clair pour les Français : on leur a dit qu'on voulait résolument sortir du diesel, et l'objectif n'est pas pour autant d'envoyer un signal qui pourrait être perçu comme contradictoire par les Français", a-t-elle expliqué, avant d'ajouter : "Ce n'est pas moi qui ai, au final, les clés des décisions." Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'est, lui, montré ouvert à "discuter" du sujet, en fonction des évaluations environnementales des véhicules.

Moins de diesel, davantage de voitures électriques

"On peut discuter comme ça des vignettes, c'est effectivement un point qui est important, mais je crois que ce qu'il faut voir aussi c'est notre objectif", a poursuivi Brune Poirson. "Notre objectif est de multiplier par cinq, par exemple, la vente de voitures électriques d'ici 2022, il est aussi de continuer à être sur cette dynamique de prime à la conversion et de sortie progressive du diesel."

Brune Poirson, la secrétaire d\'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, invitée de franceinfo lundi 11 mars. 
Brune Poirson, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, invitée de franceinfo lundi 11 mars.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)