Deux-roues : le début du stationnement payant

Les motards s'inquiètent : plusieurs communes d'Ile-de-France viennent de décider de faire payer le stationnement aux motos et aux scooters. L'idée est également à l'étude dans d'autres villes.

FRANCE 2

Des places de stationnement payantes pour les voitures, mais aussi pour les deux-roues : une première en France. Deux villes sont concernées à partir de cette semaine : Vincennes et Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). De 80 centimes d'euro à 1,33 euro les deux heures à Charenton-le-Pont, 75 euros l'année pour les résidents. Une mesure justifiée par la mairie. "Ces deux-roues occupent l'espace public au même titre qu'une voiture, et force est de constater qu'ils l'occupent de plus en plus", déplore Hervé Gicquel, édile de la commune.

Les deux-roues mal garés s'exposent à des amendes

Des scooters garés parfois sur les trottoirs, alors certains habitants sont exaspérés. Mais les motards ne sont pas d'accord. Ils manifestaient en février dans les rues de Vincennes. Et ce dimanche soir, leur leader ne décolère pas. À Nantes (Loire-Atlantique), la mairie a trouvé une autre solution pour mieux réglementer le stationnement des deux-roues : des amendes systématiques de 35 euros pour chaque moto ou scooter mal garé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier municipal contrôle le volume sonore d\'une moto, le 6 janvier 2010 à Nice, lors d\'une opération antibruit des deux-roues. 
Un policier municipal contrôle le volume sonore d'une moto, le 6 janvier 2010 à Nice, lors d'une opération antibruit des deux-roues.  (VALERY HACHE / AFP)