Prime à la conversion : les règles changent

Une aide financière en échange de l'achat d'un véhicule électrique ou hybride : c'est le principe de la prime à la conversion qui été renforcée en juin pour soutenir le secteur automobile durement touché par la pandémie. Mais à partir de lundi 3 août, les règles changent. 

France 2

Les règles sont moins avantageuses à partir de lundi 3 août. En juin 2020 déjà, le gouvernement avait augmenté les aides pour relancer le secteur automobiles très impacté par le confinement. Ces aides exceptionnelles étaient réservées aux 200 000 premiers acheteurs. Or, fin juillet, les 200 000 commandes ont été atteintes : on revient donc aux règles d'avant. A savoir, jusqu'à 5 000 euros pour l'achat d'une voiture électrique ou hybride et jusqu'à 3 000 pour une essence ou diesel récente.

Des aides soumises à condition de ressources

Ces aides sont soumises à condition de ressources, les montants dépendent de votre niveau d'imposition, les foyers les plus modestes toucheront donc plus. Les plus fortes primes, 5 000 euros et 3 000 euros, sont réservées à ceux dont le revenu fiscal de référence n'excède pas 6 300 euros. Au-dessus de 6 300 euros de revenu fiscal de référence, le bonus est divisé par deux, 2 500 euros pour une électrique ou hybride et 1 500 pour une essence ou diesel récente.

Le JT
Les autres sujets du JT
La prime à la conversion vise à encourager les automobilistes à échanger leurs vieux véhicules polluants contre des voitures plus propres.
La prime à la conversion vise à encourager les automobilistes à échanger leurs vieux véhicules polluants contre des voitures plus propres. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)