Des pertes historiques au premier semestre pour Renault

Le constructeur français enregistre un manque à gagner impressionnant. Le groupe menace de supprimer des milliers de postes.

FRANCEINFO

Renault est au plus mal. Le constructeur automobile français a annoncé jeudi 30 juillet des pertes historiques au premier semestre : 7,3 milliards d’euros, du jamais vu. Face à cette situation très problématique, le groupe pourrait envisager de supprimer 15 000 postes, dont 4 600 rien qu’en France.

En crise face à une concurrence qui se maintient

Les raisons de ces pertes sont multiples pour Renault. La crise mondiale a eu un impact direct sur la baisse des ventes de voiture. Une raison qui peine à convaincre. "Renault, dans ses chiffres, annonce une perte de ses ventes, mais qui est largement supérieure à la perte des ventes du marché. C’est-à-dire que, indépendamment du covid, on voit bien que Renault a un vrai problème de gamme", précise Fabien Gache, délégué syndical CGT Renault. Pendant que Renault sombre, PSA résiste avec 595 millions d’euros de bénéfices sur la même période.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de Renault lors du Tokyo Motor Show au Japon, le 23 octobre 2019 (photo d\'illustration).
Le logo de Renault lors du Tokyo Motor Show au Japon, le 23 octobre 2019 (photo d'illustration). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)