Cet article date de plus de deux ans.

Carlos Ghosn : libre, mais très surveillé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Carlos Ghosn : libre, mais très surveillé
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après avoir passé plus de cent jours en détention, Carlos Ghosn est sorti mercredi 6 mars de la prison de Tokyo au Japon. Il a versé une caution de près de 8 millions d'euros.

C'est entouré de policiers et masqué que Carlos Ghosn quitte la prison de Tokyo (Japon). L'ancien patron de Renault tente une sortie discrète, mais c'est sans compter sur les centaines de caméras et de journalistes qui l'attendent. Ses effets personnels sont d'abord chargés dans un camion noir aux vitres teintées, puis sa femme et sa fille montent dans un véhicule à proximité. Carlos Ghosn s'engouffre alors dans une camionnette, suivie par des dizaines d'hélicoptères et de motos : direction le cabinet de son nouvel avocat dans le centre de Tokyo.

Une caution à 8 millions d'euros

Ce dernier a payé un peu plus tôt dans la journée une caution de près de 8 millions d'euros. À son arrivée, l'ancien patron affiche une mine souriante. Interdiction de quitter le Japon, domicile surveillé par des caméras, déplacements soumis à l'accord d'un juge, pas d'accès à internet... La liberté de Carlos Ghosn est très encadrée. Son avocat annonce une conférence de presse dans les prochains jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Carlos Ghosn

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.