Affaire Ghosn : des parlementaires réclament le rapatriement de l'ancien patron déchu de Renault-Nissan

Une vingtaine de parlementaires demandent le rapatriement de Carlos Ghosn. Ils estiment que l'ancien patron déchu de Renault a vu ses droits bafoués à plusieurs reprises et est victime d'une guerre industrielle.

franceinfo

Six mois après sa sortie de prison, Carlos Ghosn vit toujours isolé dans sa résidence japonaise. Peu de sorties, et à part ses avocats, il reçoit peu de visites. Surtout pas celle de sa femme, Carole. Pas même un coup de téléphone, interdit pas la justice japonaise. Un régime que certains trouvent trop strict. En coulisse, des soutiens s'activent. Nicolas Sarkozy a quitté son costume de gala pour rencontrer Carlos Ghosn.

Vers un procès en France ?

Emmanuel Macron était au courant de la rencontre Sarkozy-Ghosn, qui a été discrètement organisée à l'ambassade de France. "J'aurais jugé indigne d'être là et de ne pas essayer de le voir", expliquait l'ancien chef de l'État. Dimanche 17 novembre, c'est au tour de Christian Jacob de réclamer, avec une trentaine de députés, un procès en France. Des voix qui s'élèvent en écho à Carole Ghosn, qui tente d'obtenir l'aide de l'État français pour organiser un procès dans l’Hexagone.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn quitte le bureau de son avocat le 3 avril 2019 à Tokyo (Japon), le 3 avril 2019.
L'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn quitte le bureau de son avocat le 3 avril 2019 à Tokyo (Japon), le 3 avril 2019. (KAZUHIRO NOGI / AFP)