Automobile : le seuil d'application du malus sur les voitures lourdes "va être abaissé progressivement et sans doute dès 2024", annonce Clément Beaune

Cette mesure concernera uniquement les voitures à moteur thermique, pas les voitures électriques, a précisé le ministre délégué aux Transports dimanche.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Deux voitures dans les rues de Lyon, le 18 mai 2023. (NICOLAS LIPONNE / HANS LUCAS / AFP)

La taxe qui touche, sous forme de malus, les voitures neuves thermiques pesant plus de 1,8 tonne à l'achat va bientôt être étendue. Le seuil d'application de cette taxe "va être abaissé progressivement et sans doute dès le projet de loi de finances pour 2024", a déclaré le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, lors du "Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI".

Le poids des voitures "doit être pris en compte pour des raisons écologiques", a rappelé le ministre. Plus un véhicule est lourd, plus il contient de matériaux et plus il consomme d'énergie pour se déplacer, ce qui augmente ses émissions de CO2 et donc le réchauffement de la planète.

En revanche, l'augmentation du malus pour les voitures lourdes ne touchera pas, en 2024, les véhicules électriques qui émettent moins de CO2 que ceux équipés de moteurs à explosion fonctionnant aux carburants fossiles. "Il faut être cohérent", a souligné le ministre. "On est dans une phase de transition, il faut qu'on développe le véhicule électrique en France et en Europe", et c'est "le sens de l'histoire de prendre en compte des critères de poids", a-t-il dit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.