Cet article date de plus de sept ans.

Après les députés, les sénateurs adoptent une mesure anti-Amazon

Le Sénat a adopté cette nuit une proposition de loi qui va permettre de défendre les libraires traditionnels face aux géants de la vente sur internet. Fait rare : ce texte, proposé à l'origine par l'UMP, a été voté à l'unanimité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Michaela Rehle Reuters)

Concrètement, cette proposition de loi adoptée par le Sénat, insère dans la loi Lang de 1981 sur
le prix unique du livre un alinéa qui stipule que dans le
cas d'un ouvrage expédié par la Poste ou par messagerie, le vendeur ne
pourra plus cumuler à la fois le rabais de 5% autorisé et la gratuité
des frais de port. Ce sera fromage ou dessert, mais pas les deux en même
temps affirmait Emmanuel Cugny dans sa chronique sur France Info.

Des dispositions qui visent vise
clairement Amazon, le géant américain de la vente sur internet. Mais aussi Fnac.com. Une proposition de loi qui avait déjà été adoptée à l'unanimité par les députés. La deuxième lecture prévue à l'Assemblée nationale ne devrait donc être qu'une formalité.

A LIRE AUSSI ►►► Livre : les députés votent à l'unanimité une mesure anti-Amazon

A LIRE AUSSI ►►► Prix du livre, Amazon n'a pas dit son dernier mot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.