Première mondiale en Champagne : un avion a réussi à voler avec un biocarburant issu de jus de betterave

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Première mondiale en Champagne : un avion a réussi à voler avec un biocarburant issu de jus de betterave
Article rédigé par
Corentin M. - franceinfo
France Télévisions

Deux sociétés, l'une allemande et l'autre française, ont développé un carburant biologique à 97% à destination de l'aviation de loisirs. C'est une première mondiale et ce biocarburant pourrait à terme remplacer l'essence utilisée pour les avions légers. #IlsOntLaSolution

On connaissait la betterave pour ses vertus sur la santé, on l'imaginait moins du côté des carburants pour avion. Pourtant, mardi 15 juin, un Rihn DR107, un petit appareil de voltige, a volé pendant une heure avec son réservoir rempli à 97% d’un biocarburant à base de jus de betterave. Pour cette première mondiale, c’est Bastien Le Roux, pilote professionnel et ingénieur aéronautique, qui a inauguré ce voyage aérien qui reliait Sarrebruck en Allemagne à Prunay en Champagne. Pour le pilote, aucune différence n’est à observer entre un carburant classique et ce biocarburant. “Bien sûr il va falloir plus de recul pour vraiment avoir des données qui soient comparables. Par exemple, est-ce que la longévité du moteur peut être impactée par l’utilisation de ce carburant ? Mais sur ce vol réalisé aujourd’hui, aucune différence ni aucune anormalité n’a été notée, donc cela présage du meilleur” affirme Bastien Le Roux.

Face aux critiques, le secteur aérien s'organise

Confronté à une défiance de la part des consommateurs à travers le monde qui sont en quête de voyages éco-responsables, le secteur aérien tente par tous les moyens de trouver des alternatives. Tout est étudié pour tenter de polluer le moins possible, de la forme de l’avion au moteur utilisé mais surtout au niveau du carburant. Betterave donc, mais aussi huiles de cuisson ou encore algues sont privilégiées pour constituer des alternatives.

C’est une alliance franco-allemande qui est à l’origine de ce biocarburant pour avion de loisir qui pourrait à terme remplacer l’Avgas100LL, l’essence avec laquelle fonctionnent la majorité des avions à moteurs à pistons. En Europe, ce sont 100 millions de litres par an qui sont utilisés pour ces avions légers et jusqu’à 900 millions de litres aux États-Unis.
Bien sûr, le développement des biocarburants pour avion n’en est qu’à ses débuts et de nombreux tests sont encore à prévoir, notamment sur la compatibilité des différents biocarburants avec tous les avions. Par exemple, celui-ci développé pour les avions de loisir peut remplacer l’Avgas100LL mais son efficacité en tant que substitut au kérosène utilisé par les avions long-courriers reste encore à démontrer.

Les biocarburants d'aviation, un secteur d'avenir

Initialement positionnée sur les biocarburants pour voiture, Global BioEnergie, la start-up française qui a permis de faire voler ce Rihn DR107, s’est recentrée sur les biocarburants pour avion : “Avec le phénomène du Air Shame (honte de voler : ndlr) qui est né en Suède puis qui s’est répandu dans toute l’Europe et le monde, chacun est désormais conscient que l’aviation pollue énormément et qu’il faut trouver des solutions, explique Marc Delcourt, cofondateur et PDG de l’entreprise. Une des solutions, c’est d’arrêter de voyager, une autre solution c’est de développer des technologies qui permettent de moins polluer.”
Bien conscient que le biocarburant pour avion est un secteur porteur, Global Bioénergies a d’ores et déjà annoncé la création prochaine d’une unité de production à Pomacle en Champagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aéronautique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.