Aéroports de Paris : une privatisation qui fait polémique

Le projet de privatisation d'Aéroports de Paris est en débat à l'Assemblée nationale. Le gouvernement veut se désengager pour investir dans d'autres secteurs économiques.  

FRANCE 3

L'aéroport de Roissy Charles de Gaulle (Val d'Oise) est celui d'Orly (Essonne-Val de Marne) bientôt privatisés ? En vendant ses parts, l'État pourrait empocher plus de huit milliards d'euros. Depuis son annonce, cette opération inquiète, alors le Premier ministre a promis des garanties à la tribune de l'Assemblée nationale. "Nous voulons que la propriété totale de l'infrastructure revienne à intervalle régulier à l'État", a déclaré Édouard Philippe.

Éviter les erreurs de la privatisation des autoroutes

L'État reprendrait donc le contrôle des aéroports après chaque concession de 70 ans. Le statut des salariés serait conservé et un commissaire de l'État siégerait au conseil d'administration. Enfin, l'État garderait la main pour que le prix des billets ne flambe pas. Objectif affiché : éviter les erreurs des privatisations d'autoroutes qui ont conduit à la hausse des tarifs de péages. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une borne marquée du logo des ADP, les Aéroports de Paris, vers l\'aéroport de Roissy.
Une borne marquée du logo des ADP, les Aéroports de Paris, vers l'aéroport de Roissy. (ERIC PIERMONT / AFP)