Cet article date de plus d'un an.

Aéroport de Paris-Charles de Gaulle : une nouvelle grève est prévue à partir du 1er juillet

L'intersyndicale réclame une hausse des salaires de 300 euros "sans condition, pour toutes et tous."

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des employés de l'aéroport de Paris Charles-de-Gaulle brandissent des drapeaux syndicaux alors qu'ils organisent une grève pour réclamer une hausse des salaires, le 9 juin 2022. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Un nouveau mouvement de grève à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle est prévu à partir du vendredi 1er juillet, une semaine avant les grandes vacances scolaires, confirme vendredi 10 juin à franceinfo la CGT. Cet appel à la mobilisation pour demander une hausse des salaires de 300 euros est lancé par une intersyndicale composée pour l'heure de la CGT, FO93, Sud aérien, Unsa et Fmps-I (Fédération des syndicats de salariés des métiers et professions de service-indépendante).

Une grève illimitée a débuté jeudi 9 juin à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle à l'appel d'une intersyndicale (CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC, Unsa et SUD). Ce mouvement a entraîné des retards et l'annulation d'un quart des vols prévus jusqu'à 14h, selon ADP, qui gère les aéroports de Paris. L'intersyndicale réclame 300 euros de hausse de salaire "sans condition, pour toutes et tous."

Cette grève illimitée sera levée ce vendredi soir, à l'issue du vote lors d'une assemblée générale qui s'est tenue dans la journée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.