Cet article date de plus de huit ans.

Déficit public 2013 : des chiffres supérieurs aux prévisions

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Voilà pour l'essentiel de l'actualité politique. Si vous nous rejoignez, je rappelle que Manuel Valls est le nouveau Premier ministre de la France. Autre information à retenir, le chiffre du déficit public pour 2013 est tombé et il est supérieur aux prévisions. Les ministres de Bercy se seraient bien passés de ces chiffres peu flatteurs, et leurs promesses faites à Bruxelles seront désormais dures à tenir. En 2013, le déficit de l'Etat, des collectivités locales et de la Sécurité sociale a dérapé. Certes il diminue mais le gouvernement tablait sur 4,1% du PIB, c'est finalement 4,3%. Les dépenses ont pourtant été maîtrisées mais ça pèche du côté des recettes fiscales, moins importantes qu'espérées. Résultat, la dette pèse de plus en plus lourd. L'an passe, elle représentait 90,6% de la richesse produite en un an, c'est désormais 93,5%. Ces mauvais chiffres réduisent les marges de manoeuvre de François Hollande pour tenir sa promesse aux entreprises de diminuer leurs charges. Une mesure pourtant plus que jamais réclamée par les patrons. Le taux de marge des entreprises françaises, un indicateur de leur rentabilité, a encore baissé: 28,1% contre 40% en Allemagne ou 39% en Italie. Résultat, les entreprises ont réduit de 2,3% leurs investissements l'an passé. La bouffée d'oxygène promise par le chef de l'Etat serait donc la bienvenue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.