VIDEO. Le problème du gaz de schiste expliqué en moins de deux minutes

Le Conseil constitutionnel a validé mercredi la loi interdisant l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste en France.

FRANCE 5 / OWNI
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une décision qui pourrait clore, au moins pour quelques temps, la polémique autour du gaz de schiste. Le Conseil constitutionnel a validé la loi interdisant l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste, vendredi 11 octobre.

Si l'exploitation du gaz de schiste suscite de vifs débats, c'est d'abord parce qu'elle nécessite d'utiliser des charges explosives, ainsi qu'un mélange de sable, d'eau et de produits chimiques. Un mélange qui, outre le fait qu'il demande des millions de litre d'eau, risque de s'infiltrer dans les nappes phréatiques.

Pourtant l'enjeu est majeur. Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (PDF), les réserves en gaz de schiste sont considérables. Juste derrière la Pologne, la France serait le pays européen qui en compte le plus dans ses sous-sols, avec plus de 5 000 milliards de m3. De quoi assurer 109 ans d’indépendance énergétique en gaz. Explications.

Les réserves françaises en gaz de schiste correspondraient à plus d\'un siècle d\'indépendance énergétique en gaz. 
Les réserves françaises en gaz de schiste correspondraient à plus d'un siècle d'indépendance énergétique en gaz.  (FRANCE 5 / OWNI)