Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Pas de vacances pour la répression des fraudes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2 - Anaïs Bard et Raphaëlle Durozel
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis le début de l'été, plus de 70 000 contrôles ont été réalisés sur les lieux de vacances par les inspecteurs de la DGCCRF. 

Cet été encore, la répression des fraudes multiplie les contrôles pour assurer la tranquillité des vacanciers. Depuis le 1er juin, le gouvernement a relancé son Opération interministérielle vacances, pour veiller au respect de la législation, des conditions d'hygiène et de sécurité dans les hébergements touristiques, les restaurants, les bases de loisirs et autres lieux de rassemblement festifs estivaux, rapporte Challenges. Vendredi 2 août, France 2 a suivi l'un des inspecteurs de la DGCCRF à La Grande-Motte (Hérault), station balnéaire prisée des touristes sur la côte méditerranéenne.

Sur l'ensemble de la France, le bilan est rassurant depuis le début de l'opération. Les agents de la répression des fraudes ont réalisé 72 400 contrôles. Ils n'ont établi de procès verbaux que dans 2% des cas et procédé à des rappels à l'ordre dans 19% des cas. C'est dans la restauration que les abus sont les plus nombreux, en particulier dans les établissements ouverts uniquement pendant la saison touristique et la restauration rapide. Les produits vendus sur les marchés sont également concernés.

Parmi les principales infractions constatées : 200 kilos de viande avariée ont été découverts dans un festival de musique ; un hôtel a été sanctionné pour avoir ajouté sur sa façade une étoile qu'il n'a jamais eue ; un parc de loisirs faisait payer le matériel de sécurité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.