Plages : baignade sous surveillance

On compte quatre noyades par jour pendant l'été. Enfants et adultes ne mesurent pas toujours les risques, notamment dans l'océan Atlantique.

France 3

Ils sont les anges gardiens de la côte basque. À Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), les sauveteurs sont les seuls à maîtriser les dangers de l'océan. Grâce à l'intervention d'un d'entre eux, une baigneuse est sauvée de la noyade : "Les vagues sont immenses, elles sont hyper rapprochées, donc pour ne pas se noyer il faut passer dessous, la fréquence était trop grande, j'avais peur toute seule", explique-t-elle. Sur les plages de Biarritz, 57 sauveteurs veillent en permanence sur les baigneurs.

900 personnes secourues

Depuis le début de l'été, plus de 900 personnes ont été secourues. Ici, les dangers sont multiples avec des courants forts, des houles puissantes et les vagues de bord qui surprennent à marée haute. Alors pour éviter les accidents, les sauveteurs rappellent à l'ordre les nageurs inconscients. "98% de notre travail est d'aller faire de la prévention auprès des usagers et 2% c'est de l'intervention avec des outils de sauvetage", explique l'un d’eux. Un peu plus au large, les surfeurs prennent eux aussi des risques : 210 ont déjà été secourus cet été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un maître-nageur sauveteur surveille les baigneurs sur une plage de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 10 juillet 2018.
Un maître-nageur sauveteur surveille les baigneurs sur une plage de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 10 juillet 2018. (MAXPPP)