Cet article date de plus de deux ans.

Nice : deux policiers roumains en renfort pour traquer les pickpockets

Selon France Bleu Azur, ces policiers patrouillent en civil dans les transports en commun et ont pour mission d'aider à interpeller les réseaux roumains et bosniaques de petite délinquance.

Article rédigé par
France Bleu Azur - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'illustration uniforme de police (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Un duo de policiers roumains est venu renforcer vendredi 17 et samedi 18 août, les effectifs de l'Unité de sécurisation des transports en commun à Nice (Alpes-Maritimes), rapporte France Bleu Azur. Circulant en civil, ils ont pour mission d'aider à interpeller les réseaux roumains et bosniaques de petite délinquance.

Envoyés par le ministère des Affaires intérieures roumain, les deux policiers patrouillent dans les tramways, les bus et les trains du centre-ville de Nice à la recherche de pickpockets. Leur présence est "un plus" et permet "un échange de pratiques et de méthodes", explique le commandant Denis de l'Unité de sécurisation des transports en commun de Nice. Derrière cette initiative, une volonté de faciliter l'interpellation en parlant la même langue.

Il n'y a pas que des populations issues des pays de l'Est parmi les délinquants, mais c'est un profil qu'on retrouve

Florence Gavello, responsable de la communication Départementale de la Sécurité Publique

à France Bleu Azur

Avant Nice, le duo de policiers roumains s'était rendu à Marseille pour la même mission. Ils se rendront la semaine prochaine dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Si l'expérience est concluante, le conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) pourrait renouveler le projet en 2019. Ils sont au total 19 à patrouiller dans toute la France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.