Cet article date de plus de sept ans.

Neuf preuves que tout le monde est en vacances, sauf vous

Les indices se multiplient. Votre routine se poursuit, mais, tout autour de vous, quelque chose a changé. Vous êtes le seul à travailler cet été.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
En plus de vous ennuyer au bureau, passer l'été au travail risque de vraiment vous agacer. (RYANJLANE / E+ / GETTY IMAGES)

Vous n'êtes ni juilletiste, ni aoûtien. Les week-ends de chassé-croisé sur les routes ne vous concernent pas. Vous préférez partir en septembre (ou peut-être n'avez-vous pas le choix). Ainsi, vous évitez les prix élevés de la pleine saison, les familles nombreuses et autres travers des grandes vacances. Quand arrive le 31 juillet, vous entretenez votre routine, mais autour de vous, l'atmosphère a changé. Francetv info a repéré neuf indices qui laissent penser que vous êtes quasiment le seul à travailler cet été.

1Vous êtes assis dans le métro (et en retard au bureau)

Aux heures de pointe, le reste de l'année, il arrive de devoir jouer des coudes pour s'insérer dans une rame de métro. Fin juillet, et au moins jusqu'au week-end du 15 août, c'est déjà plus facile. Avec un peu de chance, vous trouvez même une place assise. 

Mais partout en France, dès début juillet, les transports en commun se mettent aux "horaires de vacances". Parce que l'année scolaire est terminée, votre temps d'attente s'étire. Chaque correspondance prend 4 ou 5 minutes de plus, vous ne vous y faites pas et arrivez en retard au travail. Sans compter les stations fermées pour travaux. En voiture, vous n'y échappez pas non plus. Vous trouvez, certes, une place de parking en un clin d'œil, mais les travaux de voirie se multiplient l'été, comme le racontent les quotidiens régionaux La Voix du Nord et La Nouvelle République.

2Vous êtes le ou la seul(e) à porter des chaussures

Un homme fait du Vélib, à Paris, en 2007. (PICCELL / GETTY IMAGES)

Même si les collègues et supérieurs hiérarchiques se font rares, vous vous sentez obligé de porter des chaussures. Elles peuvent être un peu plus décontractées que d'habitude pour les hommes, ouvertes pour les femmes, mais la décence vous empêche de vous présenter en tongs au bureau. Surtout après la lecture de cet article de Slate, réquisitoire contre les tongs, jugées "moches, pas hygiéniques" et réputées mauvaises pour la santé. Même sentence pour les espadrilles, que vous enviez pourtant aux vacanciers que vous croisez.

3Vous commencez à comprendre le russe

La France est la première destination touristique du monde. En 2012, 83 millions de touristes étrangers ont foulé l'Hexagone. Russes et Chinois sont les plus nombreux à visiter le pays, mais vous croisez aussi de nombreux Allemands, Néerlandais et Italiens partout où vous allez. Dans la rue, au restaurant, vous êtes encerclé par des groupes d'étrangers dont vous ignorez la langue.

A la fin de l'été, vous saurez peut-être dire "droite" et "gauche" dans trois langues, à force d'indiquer leur chemin à des badauds égarés. Le site Merci Alfred vous apprend même à dire "j'habite à côté" en chinois, en allemand, ou en italien, au cas où votre technique de drague aurait été efficace.

4Votre boîte mail est pleine de messages d'absence

"Je suis à l'étranger du 29 juillet au 18 août. En cas d'urgence, contactez…" Des e-mails comme celui-là, vous en jetez plusieurs par jour à la corbeille. C'est d'autant plus agaçant que les vacances des autres peuvent avoir des conséquences sur votre travail. C'est en revanche une bonne excuse pour lever le pied.

5Votre bistrot préféré est fermé

Une boucherie parisienne fermée durant l'été, août 2011. ( FLORENCE DURAND / SIPA)

Vous avez vos petites habitudes. Quand il fait beau et chaud, comme cet été, vous aimez vous installer en terrasse en sortant du bureau, avec quelques amis et des boissons fraîches. Raté. En dehors des quartiers très touristiques et des stations balnéaires, les patrons de cafés et les serveurs aussi prennent des vacances, même courtes. Et vous risquez d'avoir la même mauvaise surprise à la boulangerie ou en allant vous ravitailler chez le boucher pour un barbecue dominical.

6Votre courrier arrive chez le voisin

Par réflexe, chaque matin vous ouvrez votre boîte aux lettres ou bien vous vous baissez pour ramasser le courrier glissé sous votre porte par votre bienveillant gardien d'immeuble. Toute l'année, il récupère vos colis encombrants, entretient le hall d'entrée, garde un double de vos clés "au cas où". Depuis quelques jours, son remplaçant, malgré toute sa bonne volonté, mélange les cartes postales de votre maman avec les factures du voisin. C'est embarrassant, mais cela vous donnera l'occasion de le rencontrer. S'il n'est pas en vacances.

7Vos amis Facebook vous agacent

"Kevin a changé sa photo de profil" (pour que vous puissiez admirer son bronzage), "Cécile a ajouté 256 photos à l'album Du sable entre les orteils" (en effet, il y a au moins vingt photos de ses pieds dans le sable). Même si vous êtes tout aussi cruel pendant vos propres vacances, celles des autres vous agacent. Consulter Facebook pourrait même vous faire déprimer, signale une étude allemande.

Derrière votre écran, sous les néons de l'open space, vous regardez passer les vacances de vos "amis". Les pires sont ceux dont vous devez chercher la destination au nom exotique sur internet (Hurghada, ci-dessous, se trouve donc en Egypte).

Cet ami Facebook de l'auteur part en vacances à Hurghada, en Egypte. C'est un peu énervant. (FRANCETV INFO)

Le même phénomène est observable sur Twitter. D'ailleurs, les habitués du réseau, qui ne décrochent pas pendant leurs vacances, s'en servent pour se plaindre des températures trop élevées (quand ils en ont assez de narguer les autres à coup de "Coucou les Parisiens" ironiques)

 

8C'est encore pire sur Instagram

 

Echantillon de photos typiques de vacances partagées sur Instagram. (FRANCETV INFO)

Instagram ressemble a un concentré du pire de Facebook, explique Slate.com (en anglais). Lorsque vous ne partagez pas une photo, vous ne pouvez rien faire d'autre que remonter mécaniquement le fil de vos abonnements, distribuer les "j'aime" et suivre de nouveaux utilisateurs, qui postent toujours plus de photos de leurs orteils dans l'eau, d'ailes d'avion sur ciel azur et de plateaux de fruits de mer.

9Vos proches sont injoignables

Votre meilleur ami, parti pour deux semaines à la plage, ne répond pas au téléphone. C'est bien normal, il est en vacances et aime faire la sieste tranquillement. Il ne décroche donc jamais et ne répond pas aux textos. D'ailleurs, quand enfin il vous répond, c'est pour dire "pardon, je n'avais pas mon téléphone sur moi" ou bien "je te rappelle plus tard, je ne capte pas bien à la plage". Sauf qu'il ne se gêne pas pour partager une photo de sa glace gigantesque, assortie d'un "oh la la, qu'est-ce qu'il fait chaud ici". Si vous commencez à le maudire, il est temps pour vous aussi de filer prendre vos orteils en photo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.