Cet article date de plus de quatre ans.

Cinq crèmes solaires pour enfants pointées du doigt par l'UFC-Que Choisir

L'association de consommateurs a annoncé, mardi, qu'elle portera plainte contre les cinq fabricants s'ils ne retirent pas sans délai leurs produits des rayons et procèdent à un rappel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les produits visés sont le lait solaire spécial enfant de Clarins, le spray solaire Photoderm kid de Bioderma, ainsi que des produits solaires "bio" de Biosolis, Alga Maris et Lovéa. (SCIENCE PHOTO LIBRARY / R3F)

Coup de chaud avant les vacances d'été. L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a relevé de "graves carences en termes de protection aux UV" dans cinq crèmes solaires pour enfants. Elle a annoncé, mardi 5 juillet, qu'elle allait déposer plainte contre les cinq fabricants pour "pratique commerciale trompeuse et tromperie".

Bioderma, Biosolis, Alga Maris et Lovéa épinglés

Sur les 17 protections solaires d'indice élevé (50 et 50+) destinées aux enfants testées par l'organisme, cinq "n'offrent pas, et de loin, la protection minimale contre les UVA requise par les experts français et les autorités européennes". Les produits visés sont le lait solaire spécial enfant de Clarins, le spray solaire Photoderm kid de Bioderma, ainsi que des produits solaires "bio" de Biosolis, Alga Maris et Lovéa.

L'UFC-Que Choisir "presse les fabricants concernés de retirer sans délai leurs produits des rayons et de procéder à un rappel". S'ils ne le font pas, l'association menace de saisir la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Une "interprétation totalement erronée" des données

Seul le groupe belge Pro-Vera, fabricant des produits "bio" Biosolis, a réagi. Il a l'intention d'engager une action en justice contre l'UFC-Que Choisir. Il dénonce une "interprétation totalement erronée" de certaines données, invoque des "calculs d'indices propres aux produits bio" et ajoute que les produits de la marque qu'il représente sont "parfaitement conformes à la réglementation européenne".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.