Ours, loups : des espèces protégées en France

Après la mort d'un ours dans les Pyrénées, les tensions resurgissent autour de la protection de certaines espèces d’animaux sauvages protégés comme l'ours et le loup.

franceinfo

Le jeune mâle de 150-200 kg tué par balles près de la station de ski de Guzet, en Ariège, est le deuxième ours de l’année à être retrouvé mort. "Il y a une cinquantaine d’ours en France mais leur présence a toujours provoqué une polémique et cela a commencé en 1996, date à laquelle les premiers ours slovènes ont été réintroduits pour sauver l’espèce. Mais de nombreuses manifestations d’éleveurs ont dénoncé en Ariège la mort de brebis", rappelle la journaliste de France Télévisions Anaïs Hanquet mercredi 10 juin.

Jacques Chirac introduit deux ours

Et d'ajouter : "En 2004, autre polémique avec la mort de l’ours Canelle lors d’une chasse aux sangliers. Il s’agissait du dernier ours 100% pyrénéens. Des manifestations vont être organisées partout en France et Jacques Chirac, président de l’époque, va annoncer l’arrivée de deux nouveaux ours slovènes pour compenser." Dans le même temps, la population adulte de loups gris avait progressé il y a un an de 100 individus, passant le cap des 500. En 2020, selon l'Office français de la biodiversité (OFB), la population a continué à progresser, mais à un rythme plus lent. Elle est passée de 530 en 2019 à 580 adultes aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ours dans les Pyrénées (illustration).
Un ours dans les Pyrénées (illustration). (LAUNETTE FLORIAN / MAXPPP)