Neuf arguments pour éviter à votre famille de s’enguirlander à Noël

Les dîners de famille peuvent très vite tourner au pugilat. Francetv info met les pieds dans le plat (de fruits de mer) et aborde les sujets sensibles, mais surtout la manière de les désamorcer à l’heure du réveillon.

Cette famille a écouté les conseils de francetv info et a passé un très bon réveillon de Noël, mercredi 24 décembre.
Cette famille a écouté les conseils de francetv info et a passé un très bon réveillon de Noël, mercredi 24 décembre. (ECHO / CULTURA RF / GETTY IMAGES)

Mercredi 24 décembre, à l’heure de l’apéritif. Les flûtes de champagne s’entrechoquent, un dernier bouchon de liège saute et les convives sursautent. Le réveillon de Noël réunit toute la famille ou presque. La table est dressée, le sapin soigneusement décoré. Les conversations se lancent dans une ambiance bon enfant.

Et puis soudain, sous le coup de l’ébriété, un des membres de la famille dérape, lâche un lieu commun politiquement incorrect pour une partie de l’assemblée, que ce soit sur le conflit israélo-palestinien, la politique du gouvernement, le dernier livre d’Eric Zemmour ou les performances de Karim Benzema avec les Bleus. A partir de ce moment, les différentes sensibilités s’opposent avec fracas. Francetv info vous donne les arguments pour répondre calmement à neuf sorties polémiques, offensantes ou simplement agaçantes.

Cliquez pour mettre fin aux disputes (ou au moins essayer) :

1"Le système français n'incite pas les chômeurs à chercher du travail"

Le pavé dans la mare est lancé par Yves, votre oncle de droite. Il sous-entend que les demandeurs d’emploi se satisfont de leur situation, d’autant qu’ils touchent une indemnité pendant une période d’une durée égale à la période travaillée et pendant trois ans maximum. “Nous, en France, avons fait le choix d’un chômage très important et très bien indemnisé”, a reconnu Manuel Valls début octobre. Le plafond des indemnités (calculées en fonction du salaire précédent) atteint en effet des sommets à côté de nos voisins européens :
 

Du coup, faudrait-il des indemnités dégressives ? La mesure n’est pas franchement productive, a conclu l’Insee en 2001, comme nous l’expliquons dans cet article. Elle force les chômeurs à accepter des emplois qu’ils pourraient légitimement refuser au vu de leurs qualifications.

Retour à la liste

2"Les écrans, c’est très mauvais pour les enfants"

 
Entre deux toasts d’œufs de lump, Carole, votre belle-soeur, parle éducation, et regarde avec réprobation votre petit dernier, âgé de 4 ans, tripoter votre smartphone. Et elle se méprend un peu. D’accord, les écrans font grossir les enfants, rappelle Slate ; la technologie 3D peut abîmer les yeux ; et la lumière bleue d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une télévision trouble le sommeil. Mais il s’agit d’abord de contrôler le temps passé par les enfants devant les écrans, pas de les interdire totalement.

Dans Les enfants et les écrans (PDF), un ouvrage de l’Académie des sciences, des spécialistes français ont établi que l’interactivité des tablettes, par exemple, pouvait être bénéfique au développement cognitif des tout-petits, au même titre que des cubes ou une peluche, l’important étant qu’un adulte participe avec le bébé et rende l’écran ludique. "L’écran ‘high-tech’ est donc un outil d’exploration et d’apprentissage parmi tous les autres objets du monde réel", concluent les spécialistes, quel que soit l’âge.

Retour à la liste

3"Faut le dire, quand même : les professeurs ne travaillent pas beaucoup"

A peine le foie gras servi, votre oncle Yves met un autre sujet polémique sur la table : les fonctionnaires. Avec 18 heures de cours par semaine et de nombreuses vacances scolaires, dont deux mois pleins en été, il estime que les profs sont chanceux. Avant de vous écharper méchamment, l’Education nationale, c’est bon de le rappeler, a publié en 2002 un rapport sur le temps de travail de ses enseignants (PDF). Au total, ils travaillent une quarantaine d’heures par semaine, notamment pour préparer leurs cours et corriger leurs copies. En voici le détail :

Quant aux vacances, elles débutent réellement à la mi-juillet, à la fin des oraux de rattrapage, et, selon une enquête de l’Insee, relayée par Challenges, les profs travaillent pendant leurs congés, à raison d’une petite vingtaine de jours, dont la moitié en été. De quoi relativiser.

Retour à la liste

4"Je ne soutiens pas Marine Le Pen, mais elle ne dit pas que des conneries"

L’adhésion aux idées du Front national, en voilà un débat au menu. D’abord, chacun ses opinions. Mais force est de constater que Marine Le Pen, comme tout politique, peut commettre quelques approximations. La patronne du FN a par exemple déclaré que 4 000 Français étaient partis faire le jihad en Syrie. Des chiffres exagérés, décrypte Le Monde, puisque 1 132 ressortissants hexagonaux sont impliqués dans des filières jihadistes. Elle a par ailleurs affirmé que "le fondamentalisme islamique ne poussait pas dans les prairies normandes". Une assertion mise à mal par la révélation des profils de deux jihadistes français dont l’un était… normand. Sa proposition de sortir de l’euro se heurte aussi à une réalité économique plus complexe qu’elle ne veut le faire croire, comme francetv info l’expliquait lors des élections européennes :

Retour à la liste

5"Les vaccins sont faits pour engraisser l'industrie pharmaceutique"

Carole, votre belle-sœur, doute de l'intérêt de la vaccination pour la santé de ses enfants. Pour Jean-Marc, les vaccins ont été inventés pour permettre à l'industrie pharmaceutique de réaliser d'énormes profits. C'est en partie vrai : ils sont mêmes considérés comme une "plateforme de croissance" pour Sanofi, le numéro un du secteur en France. De là à remettre en cause leur efficacité pour la santé ?

Près d'une personne sur quatre manifesterait une relative défiance à l'égard des vaccins en France, estime L'Express. En cause : le principe même de la vaccination, qui consiste à injecter une faible dose d'un virus pour faire réagir le système immunitaire. Mais aussi les effets secondaires qu'elle peut provoquer, comme c'est le cas avec le Gardasil, un médicament polémique présenté comme un vaccin contre le cancer du col de l'utérus. Il aurait engendré chez certaines personnes des vertiges, des vomissements, des pertes momentanées de la vue, des paralysies faciales et des maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques.

"C'est très différent des vaccins contre la poliomyélite ou contre le tétanos, qui sont des vaccins efficaces à 99,99%", expliquait à francetv info Bruno Toussaint, médecin et directeur éditorial de la revue Prescrire. Grâce aux vaccins, "des maladies telles que la tuberculose, la diphtérie ou le tétanos sont devenues exceptionnelles", se souvient un épidémiologiste dans Libération. Aussi, Vox (en anglais) montre que la rougeole a pratiquement disparu aux Etats-Unis à partir du développement d'un vaccin en 1963 :

Retour à la liste

6"Je n’ai rien contre les homosexuels, mais un couple, c'est un homme et une femme, c’est la nature"

Agnès, la cousine chrétienne de la famille, apporte le plat de résistance. Le mariage pour tous et les débats de société qui en ont découlé ont manifestement clivé la population française. L'un des arguments des opposants au mariage homosexuel est que ce serait une union contre-nature. Sauf que l'homosexualité a existé de tout temps.

Pour James Neill, auteur de Origines et rôle des relations homosexuelles dans les sociétés humaines, il apparaît même inconcevable que les peuples paléolithiques n'aient pas eu quelques pratiques gays. Cité par Rue89, il explique que les relations homosexuelles constituent "une caractéristique générale parmi les grands primates, y compris les humains". Car – c'est prouvé – il arrive que deux dauphins mâles, ou encore deux bonobos, puissent s'adonner au sexe ensemble. Preuve que toutes les sexualités sont dans la nature.

Retour à la liste

7"Les footballeurs sont trop payés, c'est n'importe quoi"

Avant de passer au fromage, Jean-Marc, le militant d'extrême gauche de la famille, fustige les salaires mirobolants des "footeux", comme il les appelle, paraphrasant Jean-Luc Mélenchon dans un entretien à So Foot. Il n'aime pas le foot, tout comme Jean-Louis, votre beau-père. Sauf que d'après le classement de L'Equipe magazine, c'est Tony Parker – un basketteur – le sportif français le mieux payé actuellement, avec des revenus estimés à 14,2 millions d'euros. Et selon Forbes, le boxeur Floyd Mayweather gagne plus de 105 millions de dollars à l'année : plus que Cristiano Ronaldo. D'ailleurs, les footballeurs ont des carrières courtes, voire écourtées par de graves blessures. En définitive, les sportifs professionnels touchent un salaire moyen de 8 505 euros mensuels, note L'Express, et s'ils figurent parmi les professions les mieux payées, ils ne sont pas au sommet de l'échelle des rémunérations, d'après les statistiques de l'Insee.

Retour à la liste

8"J'ai trouvé 'Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu' super raciste"

Un peu de culture, pour digérer. Fort de ses 12 millions d'entrées, Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu est le film dont tout le monde parle à table. Le DVD de la comédie de Philippe de Chauveron finira d'ailleurs très probablement sous bon nombre de sapins. Tous les convives ont vu le film, sauf Jules, le neveu branché, qui l'a snobé. Mais certains ont tiqué sur l'accumulation des clichés racistes dont Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu fait justement son miel. Ont-ils raison ?

Christian Clavier et Chantal Lauby, dans \"Qu\'est-ce qu\'on a fait au bon dieu ?\", de Philippe de Chauveron, sorti en 2014.
Christian Clavier et Chantal Lauby, dans "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?", de Philippe de Chauveron, sorti en 2014. (ARNAUD BORREL / UGC DISTRIBUTION)

Chinois, Arabes, juifs, Noirs… Tous les membres de la famille Verneuil en prennent pour leur grade, même les parents un peu réacs interprétés par Christian Clavier et Chantal Lauby. "Quand une communauté rit d’elle-même, cela devient de la dérision", décryptait l'universitaire François Jost dans un entretien à francetv info au moment de l'affaire Dieudonné. Mais attention, car les comiques peuvent aussi "s'enfermer dans des stéréotypes, alors même qu'ils cherchent à dénoncer la stigmatisation".

L'autre problème réside dans la perception du second degré par le public. "Certains spectateurs applaudissent de bon cœur à une blague raciste", explique encore François Jost. Dans le film, un des gendres s'exclame ainsi : "Heureusement que vous n’avez que quatre filles… Sinon la cinquième aurait épousé un Rom."  Et là, une seule communauté est moquée par toutes les autres représentées à l'écran…

Retour à la liste

9"Si les Palestiniens arrêtaient de tuer des Israéliens, ça irait peut-être mieux"

Pour le dessert, cerise sur le gâteau : votre belle-sœur aborde la question du conflit israélo-palestinien. Jean-Marc, pro-Palestinien, est proche de l’implosion. Vous décidez de prendre la parole. Difficile d’imputer l’entière responsabilité à l’un ou l’autre des camps d’un conflit interreligieux qui dure depuis 1948, comme le rappelle Le Figaro.

Et si la récente flambée de violences à Jérusalem est due à des attentats palestiniens, perpétrés par des extrémistes, quelques mois auparavant, l’opération militaire “Bordure protectrice” a fait de nombreuses victimes civiles palestiniennes dans la bande de Gaza.

Vox (en anglais) rappelle aussi que les belligérants dans ce conflit ne représentent pas tous les Palestiniens et tous les Israéliens. Lesquels peuvent se retrouver autour de valeurs communes. D’où cette initiative consacrée au houmous, repérée par Les Inrocks, pour "souligner les points communs qui existent entre Israéliens et Palestiniens, au lieu de se focaliser sur ce qui les sépare".