Maisons de retraite : un cri d'alarme à l'approche des fêtes

À quelques jours de Noël, les maisons de retraite appellent à l'aide. 350 directeurs d'établissements des Pays de la Loire viennent d'adresser une lettre aux élus et à Emmanuel Macron. Leurs personnels sont épuisés et ils n'arrivent pas à recruter pendant les fêtes.

FRANCE 2

C'est une journée de crise dans cette maison de retraite. Parmi les soignants, trois employés sur dix manquent à l'appel. La directrice doit assurer elle-même certaines missions des aides-soignantes. Manipuler les patients ne relève pas de ses compétences, mais elle n'a pas le choix. Et dans ces conditions, tout le monde fait un effort. 350 directeurs de maisons de retraite des Pays de la Loire lancent un cri d'alarme.

"Un taux d'absentéisme à des niveaux inégalés"

Dans une lettre adressée aux élus et au président de la République, ils décrivent "une fatigue chronique" du personnel, "un épuisement chargé de découragement" et "un taux d'absentéisme à des niveaux inégalés". Des conditions dégradées qui se répercutent sur les résidents. Alors, pour pallier les absences, la directrice doit recourir à l'intérim. Certains établissements ont demandé aux familles de venir leur prêter main-forte pendant la période des fêtes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Parmi les dysfonctionnements du système des tutelles, on dénombre de nombreux cas de négligences de la part des tuteurs.
Parmi les dysfonctionnements du système des tutelles, on dénombre de nombreux cas de négligences de la part des tuteurs. (ALBAN HILLION / MAXPPP)