Le Soleil a eu une mère, comme les autres étoiles

Il serait issu d'un astre trente fois plus massif, disparu depuis.

Le Soleil serait issu d\'une autre étoile, trente fois plus massive et aujourd\'hui disparue.
Le Soleil serait issu d'une autre étoile, trente fois plus massive et aujourd'hui disparue. (HRVOJE POLAN / AFP)

SCIENCES – Le Soleil a eu une "mère", et elle était trente fois plus massive que lui. C’est ce qu’expliquent les chercheurs Georges Meynet, de l'Observatoire de Genève, et Matthieu Gounelle, du Muséum d'histoire naturelle/CNRS, dans une étude publiée cette semaine dans la revue Astronomy and Astrophysics (article en anglais).

L'aluminium 26, marqueur des origines

Avant de parvenir à cet ancêtre du Soleil, les deux chercheurs ont d'abord étudié les météorites. Elles contiennent en effet un élément, l’aluminium 26, présent lors de la naissance du Système solaire il y a 4,5 milliards d’années. Elles sont donc précieuces pour en comprendre les origines.

Jusque-là, on pensait que la présence de l’aluminium 26 était due à l'explosion d'une supernova (étoile massive), proche du Soleil alors en formation. Un phénomène rarissime, qui suggérait que le Système solaire était bien différent des autres. 

Le Soleil est issu d'une autre étoile

Mais après des études et des calculs d’astrophysique, les chercheurs ont montré que l'aluminium 26 provient en fait du vent produit par une autre étoile, plus massive et née quelques millions d'années avant le Soleil.

En accumulant autour d'elle de gigantesques quantités de gaz d'hydrogène, elle a produit une nouvelle génération d'étoiles. Parmi elles, le Soleil, dont la naissance n'a finalement rien d'exceptionnel. Ce mécanisme de formation d'une étoile est en effet tout à fait classique, ce qui fait de l'astre solaire "une étoile banale", précise le Muséum.

La gigantesque Coatlicue a depuis disparu

Cette "étoile mère" était la plus massive d’une génération de 1 200 autres étoiles, mais elle a disparu depuis dans une gigantesque explosion de supernova. Les scientifiques envisagent de la nommer Coatlicue, déesse ayant donné naissance au dieu du Soleil dans la mythologie aztèque.

Orphelin, le Soleil peut tout de même se consoler. De même composition chimique, des centaines de ses frères et sœurs brillent aux quatre coins de la Galaxie, tous nés de cet ancêtre commun.