Cet article date de plus de neuf ans.

Le robot Curiosity prélève sa première roche martienne

La mission de deux ans de ce robot  est de savoir si la vie microbienne a pu exister sur la Planète rouge

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le robot Curiosity a utilisé une perceuse fixée au bout d'un bras robotique pour forer dans une roche plate et veineuse et prélever un échantillon de l'intérieur, a indiqué la Nasa, samedi 9 février 2013.  (CARL JUSTE / AP / SIPA )

C'est un petit caillou qui peut nous en dire beaucoup sur l'environnement, jadis humide, de la planète rouge. Le robot Curiosity a prélevé son premier échantillon de roche, a indiqué samedi l'agence spatiale américaine (Nasa). L'objectif : l'analyser pour percer les secrets du sol martien.

Débutée en août, la mission du robot, le plus sophistiqué envoyé sur Mars, est de savoir si la vie microbienne a pu exister sur la Planète rouge.

Une perceuse fixée au bout d'un bras 

Parmi les dix instruments scientifiques qui équipent Curiosity, il a utilisé "la perceuse fixée au bout d'un bras robotique pour forer dans une roche plate et veineuse et prélever un échantillon de l'intérieur", a expliqué l'agence spatiale américaine dans son communiqué. Pour être en mesure d'effectuer un forage sur Mars, la Nasa raconte avoir  fabriqué huit perceuses et foré plus de 1 200 trous dans 20 types de roches différentes sur Terre.

"Le robot le plus avancé jamais conçu constitue maintenant un laboratoire d'analyse complet", s'est félicité John Grunsfeld, un responsable de la mission. Selon lui, ce prélèvement constitue "l'accomplissement le plus important" depuis l'arrivée du robot sur Mars. Une bonne nouvelle, d'autant plus que jusqu'alors, la Nasa n'a pas (encore!) fait de découverte renversante. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.