Cet article date de plus de trois ans.

Initiatives : quand la solidarité fait revivre un village

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Initiatives : quand la solidarité fait revivre un village
Article rédigé par
France Télévisions

Des adolescents, des jeunes adultes et des seniors se retrouvent dans un lieu atypique à Saint-Pierre-Roche (Puy-de-Dôme) pour lutter contre l'isolement dans les villages. 

Loin des grandes villes, au cœur du Puy-de-Dôme, à Saint-Pierre-Roche, 400 habitants. Il n'y a plus beaucoup de commerces dans cette commune. Mais depuis quelque temps, les soirées reprennent vie dans un café associatif. Installé dans un ancien poulailler, il ouvre ses portes trois soirs par semaine. Aux commandes, Cécile Nouzille une habitante du secteur, aidée par une association, a voulu créer un lieu de convivialité. Des événements sont organisés, comme une conférence sur le photojournalisme pendant mai 1968. Les ateliers, concerts et autres sont à chaque fois des occasions de se retrouver, de se rencontrer autour d'un verre ou d'un repas. 

Un lieu de partage pour tous 

Le lieu est ouvert à tous, que l'on soit du village ou de passage. "Par ici il n'y a pas grand-chose, cela met un peu d'animation", confie une cliente. Pour se lancer, le Poulailler a bénéficié d'un prêt solidaire de 4 000 €. Les prêteurs sont une vingtaine de personnes qui ont cru au projet. "Cela rapporte de la lutte contre l'isolement, de la lutte contre la solitude, du lien social, de l'action culturelle, de la solidarité entre les personnes, de la vie", détaille Christian Lamy, un cofinanceur. Après quatre ans d'existence, le pari est réussi et le café est devenu un lieu de vie incontournable du village. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.