Evreux : il découvre 3,5 millions d'euros en or dans la maison dont il vient d'hériter

Un homme vient de découvrir un magot de 3,5 millions d'euros en pièces et lingots d'or dans une maison dont il a hérité à Evreux.

Au total, l\'homme a mis la main sur un magot d\'or de 3,5 millions d\'euros
Au total, l'homme a mis la main sur un magot d'or de 3,5 millions d'euros (MARTIN RUETSCHI / MAXPPP)

Certains font le tour du monde à la recherche d'improbables trésors, alors qu'il suffit parfois de soulever une latte de parquet, ou de décoller les boiseries d'un mur pour tomber sur plusieurs kilos d'or. C'est l'histoire étonnante d'un héritier, dont le nom n'a pas été révélé, qui a découvert 3,5 millions d'euros en pièces et lingots d'or dans une maison dont il a hérité, à Evreux, dans l'Eure.

Sa découverte remonte à septembre dernier, version bling-bling du mythe des bas de laine remplis d'argent liquide. Car c'est bien sur des dizaines de kilos du précieux métal jaune que cet homme est tombé : des pièces, des lingots et des barres, bien cachées dans cette demeure bourgeoise d'Evreux.

Lors de sa première visite, après le décès du propriétaire, le commissaire-priseur n'avait rien remarqué de particulier. C'est l'héritier lui-même qui a fait la découverte, en remarquant, étrangement coincée sous un meuble, une boîte de bouteille de whisky. A l'intérieur, des pièces d'or. En poursuivant ses recherches, l'homme est tombé sur de petites boîtes, retrouvées dans une commode, dans des piles de linge, derrière des meubles, derrière les boiseries ou dans des cachettes sous le parquet

En cas de découverte, un reflexe : prévenir son notaire

Au total, l'héritier a mis la main sur un magot de 3,5 millions d'euros, de l'or acheté légalement – tous les certificats d'authenticité ont d'ailleurs été retrouvés. Pour autant, si le montant du magot a de quoi étonner, les découvertes du genre sont plus fréquentes qu'il n'y paraît, selon Guillaume Roehrig, PDG du cabinet Coutot-Roehrig, spécialisé dans la recherche d'héritiers et expert auprès de la cour d'appel de Paris : "Cela arrive régulièrement : hier, on a fait une ouverture de coffre, on est tombé sur 13 lingots d'or. C'est une valeur refuge, très fluctuante, mais qui rassure les Français".

Mais mieux vaut éviter de céder à la tentation de cacher le magot au fisc : "Le premier et le bon réflexe, poursuit Guillaume Roehrig, c'est de prévenir son notaire qu'on a fait une telle découverte". C'est ce qu'a fait le veinard d'Evreux : il a signalé cette découverte à son notaire, qui précise que l'or en question a depuis été revendu et en partie refondu.