Cet article date de plus de cinq ans.

Des funambules de l'extrême au parc naturel des Cévennes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Des funambules de l'extrême au parc naturel des Cévennes
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 a rencontré des passionnés de slackline, qui traversent une simple ligne au-dessus du vide entre deux falaises.

Pour monter tout en haut du parc naturel des Cévennes, dans le Massif central, c'est un chemin de croix. Il faut une heure et demie de grimpette dans la montagne, où le thermomètre flirte avec les 30°C. Ici, il n'y a pas une goutte d'eau à l'horizon, mais les randonneurs ont emmené une canne à pêche. L'idée ? Lancer un câble d'une falaise à une autre. "Ça fait gagner beaucoup de temps, plutôt que de passer en bas, et de peiner à faire passer des cordes à travers la végétation", explique Julien Millot. Lui et ses comparses vont alors tendre une sangle au-dessus du vide, la slackline.

Apprivoiser sa peur

Assurés avec un baudrier, ces équilibristes ne risquent rien sur cette sangle élastique. Nathan, recordman mondial avec une traversé d'1km de long, explique que la peur peut s'apprivoiser. "Un débutant sera hyper terrifié. Quand j'ai commencé, j'avais peur et je ne prenais pas de plaisir du tout. Maintenant, j'arrive vraiment à me poser, et là, c'est plus des sensations de liberté, parce qu'on est un peu comme un oiseau", exprime-t-il. Le tout à 700m d'altitude.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.