Marine Le Pen : un 1er-Mai en solitaire ?

Pour la première fois, la patronne du FN n'était pas dans la capitale avec son père, mais dans le sud pour s'afficher avec ses alliés européens. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Une gerbe de fleurs pour Jeanne d'Arc toujours, mais dans le sud de la France, à Cannes (Alpes-Maritimes). Un 1er-Mai d'un nouveau genre pour le Front national, que Marine Le Pen a transformé cette année en rendez-vous du mouvement Europe des Nations. Un rassemblement des souverainistes du vieux continent, destiné à préparer les élections européennes de 2019. Deux personnalités se sont toutefois décommandées : la Néerlandaise populiste Geert Wilders, et le chef de la Ligue italienne Matteo Salvini.

"Aujourd'hui, c'est possible"

Pas de quoi doucher l'enthousiasme de Marine Le Pen : les récentes victoires des nationalistes en Italie, en Allemagne ou encore en Hongrie  lui font croire à une possible alliance des forces. "Aujourd'hui, c'est possible", a déclaré Marine Le Pen au micro de France 3, parce que tous les pays sont en train les uns après les autres de pousser au pouvoir des eurosceptiques, des gens qui sont en désaccord avec le fonctionnement de l'Union européenne". Marine Le Pen acte ainsi un changement de doctrine du Front national où l'union de l'Europe trouve désormais toute sa place. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen est dans les Alpes-Maritimes ce 1er-Mai. Elle a rendu hommage à Jeanne d’Arc devant une statue à Cannes avant de se rendre à Nice auprès de ses alliés européens.
Marine Le Pen est dans les Alpes-Maritimes ce 1er-Mai. Elle a rendu hommage à Jeanne d’Arc devant une statue à Cannes avant de se rendre à Nice auprès de ses alliés européens. (FRANCE 3)