Candidats, syndicats... Le programme des rassemblements du 1er-Mai à Paris

En cette année présidentielle, la fête du Travail est marquée par une foison de manifestations syndicales et politiques. Franceinfo vous aide à y voir clair.

Une femme tient un bouquet du muguet lors d\'une manifestation syndicale, le 1er mai 2016, à Bordeaux (Gironde).
Une femme tient un bouquet du muguet lors d'une manifestation syndicale, le 1er mai 2016, à Bordeaux (Gironde). (GEORGES GOBET / AFP)

Marqué par la contestation de la loi Travail l'an dernier, le 1er-Mai est placé, cette année, sous le signe de l'élection présidentielle. Tandis que les syndicats défileront en ordre dispersé, lundi 1er mai, à Paris, les deux candidats en lice pour le second tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, participeront à des meetings de campagne. D'autres rassemblements politiques et citoyens viennent compléter cette longue liste de rassemblements, encadrés par plus de 9 000 policiers et gendarmes

10 heures : défilé de Jean-Marie Le Pen

Comme l'an dernier, Jean-Marie Le Pen et ses partisans se réuniront lors d'un rassemblement distinct du 1er-Mai du Front national. Les manifestants ont rendez-vous à 10 heures, dans le 1er arrondissement de la capitale, à l'angle de la rue de Rivoli et de la place du Palais-Royal. Une marche partira alors en direction de la place des Pyramides, où le président d'honneur du FN prononcera un discours, près de la statue de Jeanne d'Arc.

11 heures : manifestation de la CFDT

Les syndicats réformistes, CFDT et l'Unsa, qui ont appelé à voter pour Emmanuel Macron, se joignent à l'organisation de jeunesse Fage pour un rassemblement dans le 19e arrondissement, place de la bataille de Stalingrad. Le mot d'ordre des participants ? "Rejeter la vision réactionnaire et identitaire du Front national." 

Midi : hommage du PS à Léon Blum

Comme tous les ans, le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, rendra un hommage à Léon Blum, figure du socialisme et président du Conseil des ministres de 1936 à 1937 et au printemps 1938. Le discours du responsable socialiste est prévu dans le 11e arrondissement, place Léon Blum.

Midi : meeting de Marine Le Pen

Pour ce 1er-Mai frontiste, pas de défilé ou de banquet, comme les années précédentes. Campagne présidentielle oblige, c'est à un grand meeting que sont conviés les partisans de Marine Le Pen, qui s'exprimera sur la scène du Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis).

14h30 : meeting d'Emmanuel Macron

Le candidat d'En marche ! répondra à son adversaire frontiste depuis le Paris Event Center, à la porte de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris.

14h30 : défilé de la CGT

A l'appel de la CGT, de la FSU, de FO et de Solidaires, un deuxième cortège syndical partira de la place de la République, dans le 11e arrondissement, jusqu'à la place de la Nation, dans le 12e arrondissement. La CGT, la FSU et FO ont tous appelé à "faire barrage" à Marine Le Pen mais n'invitent pas ouvertement à voter pour Emmanuel Macron. Mot d'ordre du défilé : en finir "avec les reculs sociaux qui font le terreau de l'extrême droite".

14h30 : rassemblement contre Marine Le Pen

Le collectif Le Pen Non, lancé par des militants socialistes, appelle à un "grand rassemblement contre le Front national" sur la place de la République. Sur Facebook, plus de 16 000 personnes ont annoncé leur participation.

14h30 : rassemblement "Ni Le Pen Ni Macron"

Deux militants de la France insoumise proposent un autre rendez-vous sur la place de la République pour dire "non au chantage entre le libéralisme d'un côté et le fascisme de l'autre", autour du mot-dièse #SansMoiLe7Mai. Plus de 1 000 personnes indiquent sur Facebook qu'elles comptent être de la partie.