1er-Mai à Paris : le commissariat du 13e arrondissement visé par des projectiles

Les forces de l'ordre ont mis en place des hautes barrières pour sécuriser l'hôtel de police.

Des manifestants sont réunis dans le 13e arrondissement de Paris, le 1er mai 2019.
Des manifestants sont réunis dans le 13e arrondissement de Paris, le 1er mai 2019. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

A Paris, la situation s'est tendue dans le 13e arrondissement. Le commissariat du quartier a été la cible de manifestants, mercredi lors de la mobilisation du 1er-Mai

> Suivez la mobilisation en direct sur notre site

Des échanges de projectiles et de gaz lacrymogènes ont eu lieu devant l'hôtel de police vers 16 heures, comme le montre un journaliste sur Twitter. Les forces de l'ordre ont ensuite mis en place des hautes barrières pour sécuriser le commissariat, selon des reporters présents sur place.

Sur le réseau social, le maire du 13e arrondissement, Jérôme Coumet, a ajouté que des "casseurs" avaient également "attaqué une école rue Fragon". "Ils veulent nous voler le 1er-Mai. Ne les laissons pas faire", a-t-il commenté.