La classe politique se mobilise contre l'arrêt des Guignols de l'info

Face à cette rumeur de disparition, les politiques montent au créneau. Une équipe de France 3 fait le point.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le bruit court depuis plusieurs jours concernant une possible disparition des Guignols de l'info. L'information n'est pas officielle, mais toute la classe politique s'en mêle, jusqu'au Premier ministre. Déjà ce jeudi 2 juillet, sur Twitter, nombreux sont ceux qui s'émeuvent de la possible disparition de leur double. Pas rancunier, Alain Juppé a changé la photo de son profil pour soutenir l'émission satirique. "J'aime me voir dans les Guignols, nous avons besoin d'eux", a écrit le maire de Bordeaux.

Un soutien surprenant

Dans le viseur de Cécile Duflot et Jean-Luc Mélenchon le président Vivendi, Vincent Bolloré. "Soutien aux Guignols de l'info contre la censure de Bolloré, l'ami de Hollande", a écrit le leader du Front de gauche. Cet émoi soudain pour prendre la défense de ces marionnettes légendaires a de quoi surprendre. Hasard du calendrier, le père spirituel des Guignols Alain de Greef s'est éteint lundi. Le sort de l'émission sera connu demain à l'issue d'un comité de groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
La marionnette de Patrick Poivre d\'Arvor dans les \"Guignols de l\'info\", le 7 décembre 2013.
La marionnette de Patrick Poivre d'Arvor dans les "Guignols de l'info", le 7 décembre 2013. (MAXPPP)