Cet article date de plus de sept ans.

Le plus ancien fossile de moustique contenant du sang découvert

Des scientifiques américains ont annoncé lundi la découverte inédite d'un moustique fossilisé avec du sang dans son abdomen, absorbé pour son dernier repas il y a 46 millions d'années. Il s'agit du plus ancien fossile de moustique contenant du sang jamais retrouvé. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Du sang vieux de 46 millions d'années, la découverte est digne d'un scénario hollywodien. Des scientifiques américains ont annoncé lundi avoir mis au jour le plus ancien fossile de moustique contenant du sang dans l'abdomen. La petite bête appartenait à le collection d'un entomologiste (spécialiste des insectes) américain donnée au Musée d'Histoire naturelle de Washington. L'insecte provient d'une couche sédimentaire d'un ancien lac dans la formation géologique Kishenehn, dans le nord-ouest de l'Etat américain du Montana.

Le plus ancien fossile de moustique remonte à 95 millions d'années (à une époque où les dinosaures étaient encore sur la planète) mais ne contenait pas de sang. Alors que celui-ci en contient : il s'avère que le moustique a absorbé son dernier repas il y a 46 millions d'années. Et c'est là que la comparaison possible avec le scénario du film Jurassic Park s'arrête, puisque les dinosaures avaient déjà disparu (il y a 65 millions d'années).

Bien que 14.000 espèces d'insectes se nourrissent de sang, dont des tiques, des puces et des moustiques, il n'y a quasiment pas eu de fossiles découverts témoignant de ce mode d'alimentation dans l'histoire de l'évolution.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.