Le personnel des archives nationales en grève

Les employés des archives nationales, situées à Paris, ont voté hier une grève reconductible. Les syndicats entendent ainsi dénoncer le projet de Nicolas Sarkozy de créer une Maison de l'histoire de France sur le site des archives.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Non à la "casse des archives nationales ," clame l'intersyndicale CFDT, CFTC, CGC, CGT. Réunis hier en assemblée générale, les employés ont dénoncé le projet de création d'une Maison de l'histoire de France sur le site des archives nationales, situées dans le quartier parisien du Marais.
La rencontre avec le ministre de la culture Frédéric Mitterrand jeudi n'a rien changé à la grogne des syndicats, qui s'opposent à cette "amputation " de leur lieu de travail.

Si l'idée de cette Maison de l'histoire de France est née il y a deux ans, le président de la République Nicolas Sarkozy a annoncé il y a quinze jours seulement, lors de sa visite à Lascaux, sa volonté de l'implanter sur le site des archives.

10.000 m2 devraient ainsi être dédiés à l'histoire du pays, alors même qu'une partie des archives nationales doit déménager à Pierrefitte-sur-Seine d'ici deux ans, afin de gagner de la place.

Au delà de la perte d'espace, les syndicats ont fait part de leur désaccord avec l'essence même du projet, destiné à "renforcer l'identité culturelle du pays. " Symbole de la politique présidentielle, la Maison de l'histoire de France a fait ressurgir la question de l'identité nationale.

Les syndicats ont d'ores et déjà annoncé la tenue d'une nouvelle assemblée générale lundi matin, afin de décider des suites du mouvement.
Des perturbations sont donc à prévoir.