Découverte d'une nouvelle espèce humaine : "Il n'y a aucun doute qu'on va continuer à trouver de nouvelles espèces"

Selon Florent Detroit, le paléoanthropologue français qui a participé la découverte d'une nouvelle espèce humaine aux Philippines, il reste encore de très nombreuses choses à découvrir.

Des fossiles d\'os attribués à Homo luzonensis, nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines.
Des fossiles d'os attribués à Homo luzonensis, nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines. (ROLEX DELA PENA / EPA)

"Ça été une grande joie. On s'est vite rendu compte qu'on avait quelque chose de vraiment très très intéressant", a raconté jeudi 11 avril sur franceinfo Florent Detroit, le paléoanthropologue français qui a participé à déterrer l'homo luzonensis.

Cette nouvelle espèce humaine a été découverte sur l'île de Luçon aux Philippines et présentée pour la première fois dans la revue Nature jeudi. Florent Detroit a expliqué que la question maintenant est "de savoir si homo luzonensis avait l'aptitude à grimper dans les arbres que nous n'avons pas du tout".

"Il y a une quinzaine d'années, l'histoire évolutive de l'homme était très ennuyeuse" mais "depuis 15 ans, on a découvert des homo sapiens très anciens." Florent Detroit ajoute qu'"il n'y a aucun doute qu'on va continuer à trouver de nouvelles espèces. Il reste beaucoup de territoires à explorer, en particulier sur le continent asiatique".

franceinfo : Qu'est-ce qui vous a mis la puce à l'oreille pour cette découverte ?

Florent Detroit : Un petit os de pied. En le regardant mieux, j'ai commencé à voir tout un tas de caractères très différents de ce qu'on trouve dans le pied de l'homo sapiens, notre pied à nous. On a fait une datation qui a donné un âge de 67.000 ans. Notre conclusion a été que c'était probablement un petit homo sapiens mais au fond, on pensait bien qu'il y avait peut-être quelque chose d'autre, ça nous a motivé à retourner, à faire plus de fouilles pour trouver plus. Ce qu'il s'est passé en 2011.

Qu'avez-vous trouvé d'étonnant en 2011 ?

On a trouvé plusieurs dents, un fémur d'enfant, des phalanges de mains et de pieds qui ont confirmé le caractère tout à fait insolite de ces restes fossiles puisque sur presque tous les éléments, on trouve une combinaison de caractères très primitifs - des choses qu'on retrouve chez les australopithèques qui ont disparu depuis au moins deux millions d'années - et des caractères très modernes dans le sens qu'ils ressemblent beaucoup à des choses qu'on retrouve chez nous, homo sapiens, aujourd'hui. Donc tout un mélange de caractères qui nous ont indiqué que ça ne correspondait à aucune espèce à ce jour.

Que sait-on d'homo luzonensis ?

Il était contemporain d'homo sapiens mais on ne sait pas s'ils se sont vraiment rencontrés. Jusqu'à aujourd'hui, les plus anciens homo sapiens connus aux Philippines ne datent que de 30 à 40 000 ans. Mais il y a d'autres grandes questions sur lesquelles on va beaucoup travailler ces prochains temps. Sur leur aspect physique, leur taille, leur stature, on n'a pas beaucoup d'indices. Les dents sont très petites donc ça nous indiquerait que homo luzonensis devait être petit mais on ne sait pas à quel point.

Pour la démarche, sur les os des pieds, on a retrouvé tous les caractères très primitifs de l'australopithèque, généralement preuves du mode locomoteur mixte : bipède au sol, grimpeur dans les arbres. Mais ça ne veut pas dire que homo luzonensis était retourné dans les arbres. Le genre homo est bipède strict depuis au moins deux millions d'années, ce serait vraiment très étonnant qu'aux Philippines, il y a 50 000 ans, un représentant du genre homo soit retourné dans les arbres. Mais la présence de ces caractères primitifs pose très sérieusement la question de savoir s'il avait l'aptitude à grimper dans les arbres que nous n'avons pas du tout.

Est-ce que ça veut dire qu'on peut découvrir d'autres espèces humaines ?

Oui bien sûr. Il y a une quinzaine d'années, l'histoire évolutive de l'homme était très ennuyeuse. Homo erectus sort d'Afrique, s'installe en Chine, en Indonésie et puis plus rien jusqu'à l'arrivée d'homo sapiens qui conquiert tous les territoires et point. Depuis 15 ans, on a découvert des homo sapiens très anciens, homo floresiensis sur l'île de Florès [découvert en 2003 une grotte, sur l'île indonésienne de Florès], maintenant homo luzonensis sur l'île de Luçon, on a aussi des fossiles chinois très curieux… Il n'y a aucun doute qu'on va continuer à trouver de nouvelles espèces. Il reste beaucoup de territoires à explorer, en particulier sur le continent asiatique.