Conducteurs sans assurance : 28% de hausse depuis 2008

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 11/04/2014Durée : 00h40

Mais l'âge de Maurice Agnelet, 76 ans, n'est pas un handicap pour sa détention.

Connaissez-vous des conducteurs fantômes ? Des automobilistes ont fait le choix, ont pris le risque de conduire sans assurance. Leur nombre a tout simplement progressé de 28% depuis 2008. Qui sont-ils ? Que risquent-ils ? Enfin, si un jour vous avez un accident face à ce type de conducteur, serez-vous indemnisé.

Rouler sans être assuré, cela paraît impensable pour beaucoup.

Vous avez peur de quoi.

D'avoir un accident et de tout prendre en charge.

C'est trop risqué : un enfant qui traverse. On peut finir en prison.

Etre assuré est une obligation légale, mais de 370 000 à 740 000 personnes roulent le papillon vert. Ce conducteur a eu son permis il y a 5 ans.

La première année, je me suis assuré, après je n'ai pas eu de voiture durant 6 mois, l'assurance m'a demandé une somme astronomique, j'avais pas les moyens. Payer 800 ou 900 euros l'année, ça fait beaucoup.

On retrouve tous les profils chez ces conducteurs hors la loi, mais la cause des fraudes est d'avord financière.

Ce nombre augmente du fait de la crise, mais aussi à cause d'un manque d'informations sur l'intérêt d'être assuré. S'il faut arbitrer, on a tendance à oublier cette dépense.

Cet autombiliste a été condamné pour défaut d'assurance. Longtemps, il n'a pas réalisé prendre des risques.

Vous n'aviez pas peur de croiser les gendarmes.

On n'y pense pas et on fait attention. Je roulais normalement, et j'évitais les infractions. En respectant les limitations de vitesse.

Vous le referiez.

Non, j'étais jeune, maintenant pas de voiture sans assurance.

En 2013,192 accidents mortels impliquaient un conducteur non assuré. Outre 3 750 euros d'amende et une suspension de permis, un défaut d'assurance peut coûter très cher.

Si une personne non assurée renverse un enfant, et que l'enfant a des dommages corporels lourds, ça peut se chiffrer en millions d'euros.

Les victimes sont indemnisées par un fonds de garantie financé par les assureurs. L'an dernier, la conduite sans assurance a coûté plus de 88 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT