Noyades : neuf victimes, une journée noire en Méditerranée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Noyades : neuf victimes, une journée noire en Méditerranée
Article rédigé par
P.Mauger, N.Carme, C.Barbaza, V.Gaglione, F.Mazou, L.Baumel, C.Metiron, O.Pergament - France 3
France Télévisions

Neuf personnes sont mortes noyées, dans l'Hérault, les Bouches-du-Rhône, et l'Aude, mercredi 15 septembre. Les intempéries récentes ont créé d'importantes vagues et des courants dangereux, qui empêchent de revenir vers la rive. Des plages ont été interdites d'accès.

Jeudi 16 septembre, il est toujours déconseillé de se baigner sur certaines plages, dans l'Hérault, les Bouches-du-Rhône, et l'Aude. Mercredi, neuf personnes se sont noyées dans la mer Méditerranée, et aujourd'hui, la mer est toujours agitée. Certains promeneurs ont assisté, impuissants, à une noyade. "On a vu l'hélicoptère, les pompiers qui sont venus, la police, les camions de réanimation, et les gendarmes ont évacué la plage", raconte un témoin à Vias (Hérault). À La Ciotat (Bouches-du-Rhône), un homme de 71 ans est mort. Les habitués racontent avoir été surpris par la force des vagues et du courant.

Une température de 24°C qui tente les baigneurs

Cette houle meurtrière a conduit les autorités à interdire la baignade. À Sérignan (Hérault), la police municipale est intervenue pour dire aux baigneurs de se mettre à l'abri, parfois sans succès auprès de certains, qui retournaient à l'eau. Les victimes avaient entre 58 et 80 ans, attirées par la température de l'eau qui frôlait les 24°C. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bouches-du-Rhône

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.