Bac 2023 : on a fait passer l'épreuve de philosophie à ChatGPT... et l'intelligence artificielle risque d'avoir une mauvaise note

Article rédigé par France Info - Simon Cardona
Radio France
Publié
Temps de lecture : 5 min
Le logiciel d'intelligence artificielle a utilisé la même méthode pour répondre aux quatre sujets de dissertation proposés au bac de philo 2023 : un paragraphe pour la thèse, un autre pour une antithèse et un dernier pour une petite synthèse. (STANISLAV KOGIKU / APA-PICTUREDESK)
Interrogé sur les trois sujets du bac de philosophie 2023, le logiciel d'intelligence artificielle n'est pas un très bon élève, d'après Cédric Enjalbert, rédacteur en chef adjoint de "Philosophie Magazine".

"ChatGPT, peux-tu répondre séparément à ces quatre sujets de philosophie ?" Voilà ce qu'on a demandé mercredi 14 juin, jour des épreuves de philosophie du baccalauréat 2023, au robot conversationnel. Et comme on l'espère pour les quelque 530 000 lycéens concernés, ChatGPT était visiblement inspiré face aux différents sujets : "Le bonheur est-il affaire de raison ? Vouloir la paix, est-ce vouloir la justice ? L’art nous apprend-il quelque chose ? Transformer la nature est-ce gagner en liberté ?"

>> Bac 2023 : retrouvez les résultats dès le 4 juillet

Sauf que si les premières réponses peuvent servir à rédiger un devoir, elles ne le sont toutefois pas assez pour avoir une bonne note au bac. Quelle que soit la question, ChatGPT utilise une même méthode, très répandue chez les élèves et pourtant pas obligatoire, le fameux plan thèse - antithèse -synthèse.

"Le bonheur est-il affaire de raison ?" Une réponse en trois partie un peu légère

Pour le premier sujet, "Le bonheur est-il affaire de raison ?", voici la réponse de l'intelligence artificielle : 

"Le bonheur peut être considéré comme un état de satisfaction et d'épanouissement personnel. Certains philosophes soutiennent que le bonheur est affaire de raison, c'est-à-dire qu'il peut être atteint par la réflexion et la pratique de la vertu. Selon cette perspective, le bonheur dépendrait de la capacité à comprendre ce qui est vraiment bon pour nous et à agir en conséquence.

D'autres philosophes soulignent que le bonheur ne peut pas être réduit à une simple question de raison. Ils mettent en avant le rôle des émotions, des désirs et des expériences subjectives dans la quête du bonheur. Selon cette vision, la raison peut nous guider dans nos choix, mais le bonheur lui-même est une expérience plus profonde et complexe qui ne peut être entièrement expliquée par la seule rationalité.

En somme, la question de savoir si le bonheur est affaire de raison est sujette à débat et peut dépendre des conceptions philosophiques et des approches individuelles."

La réponse de ChatGPT au premier sujet de dissertation du bac de philo 2023. (capture d'écran ChatGPT)

"On ne peut pas se contenter, dans un devoir de philosophie, de répondre 'oui, mais non, et il y a des opinions divergentes', souligne Cédric Enjalbert, rédacteur en chef adjoint de Philosophie Magazine, mensuel qui a rédigé de vrais corrigés aux sujets du bac de philo 2023. C'est le conseil que je donne aux étudiants quand j'ai affaire à eux, à ma nièce qui a passé l'examen ce mercredi matin : prendre le sujet à bras-le-corps, comme une réelle question qu'on me pose et pas comme l'occasion de déverser un cours." Même si "la machine se débrouille pas mal pour les deux premières parties", note le spécialiste, elle ne fait qu'énoncer des pistes de réflexion sans même les ouvrir, sans parler son vécu, de ses expériences ou de l'actualité afin d'argumenter son propos, et c'est là la limite de sa réponse. 

Chaque réponse aux sujets de dissertation est courte : moins de 200 mots. Nous aurions pu bien demander à ChatGPT des précisions, des exemples, voire des citations de philosophes. Mais il manquerait tout de même l'essentiel dans ce devoir de philosophie, à savoir définir les mots de l'énoncé. C'est loupé, donc.

"Transformer la nature, est-ce gagner en liberté ?" Manque une introduction et des définitions

Prenons un autre sujet de dissertation, cette fois-ci proposé aux filières technologiques : "Transformer la nature, est-ce gagner en liberté ?" Et là, aussi, en quelques secondes, ChatGPT génère cette réponse : 

"La question de savoir si transformer la nature équivaut à gagner en liberté est complexe et peut susciter des débats philosophiques variés. 

Certains philosophes soutiennent que la capacité humaine de transformer la nature grâce à la technologie et à l'innovation accroît notre liberté. Selon cette perspective, la transformation de la nature nous permet de surmonter les limites et les contraintes imposées par notre environnement naturel. Par exemple, les progrès dans les domaines de la médecine et de l'agriculture nous ont permis de lutter contre les maladies, d'augmenter notre espérance de vie et d'améliorer nos conditions de vie.

Cependant, d'autres philosophes soulignent que la transformation de la nature peut également entraîner des conséquences négatives, telles que la destruction de l'environnement, la perte de la biodiversité et les déséquilibres écologiques. Ils soutiennent que la recherche de la liberté humaine ne devraient pas se faire au détriment de la nature et que nous devrions plutôt chercher à vivre en harmonie avec elle.

La réponse de ChatGPT au quatrième sujet de dissertation du bac de philo 2023. (Capture d'écran ChatGPT)

"Qu'est-ce que signifie le gain, qu'est-ce que c'est que transformer, est-ce que c'est la même chose qu'agir ? Ce sont des mots importants, rappelle Cédric Enjalbert. Il aurait fallu faire un travail de définition important de ces termes-là au préalable, dans une introduction". Car c'est en "faisant jouer" les mots "les uns avec les autres" qu'on arrive à un raisonnement, c'est "dans l'ambiguïté des termes que les problèmes sont soulevés", décrit le rédacteur adjoint de Philosophie Magazine.

Encore une fois, en relançant l'intelligence artificielle, en lui demandant des définitions, cette dernière aurait sûrement pu rendre un devoir complet. Car là est la fonction de ChatGPT, mise en lumière par le youtubeur Monsieur Phi : c'est un outil qui agrège des données et nous les sert sur un plateau, quitte à prédire ce qu'on souhaite lire.

Mais ChatGPT n'est pas là pour faire ce qu'on demande avant tout à un lycéen qui passe ses épreuves de philosophie – une matière qui n'a plus d'impact sur son parcours scolaire vu qu'il sait déjà s'il a le bac ou non. Prendre quatre heures de sa vie pour répondre à une question dont on n'a pas forcément le temps de se poser au quotidien, affronter un texte, réfléchir d'eux-mêmes et pour eux-mêmes... C'est peut-être là le véritable sens de l'épreuve de philosophie du baccalauréat demandée ce mercredi matin aux terminales.

Soyez les premiers informés des résultats officiels du BAC

toutes les dates et actualités

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.